Les coups de cœur #253

09 septembre 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #253

Anastasia Fedkina et Didier Barcelo puisent tous deux leur inspiration dans la nature. Si la première capture une lumière poétique, le second fige des ombres mystérieuses. Voici nos coups de cœur #253

Anastasia Fedkina

« Tout a commencé avec un orage. Je voulais immortaliser les nuages et les éclairs, mais je n’ai pas eu le temps de prendre mon boîtier. Après cet événement, je me suis juré de ne plus jamais rater les moments qui attirent mon attention »

, raconte Anastasia Fedkina. Cette jeune photographe de 21 ans, installée à Moscou, construit un univers délicat, mêlant corps, paysages et lumière naturelle. « J’aime mettre en avant l’atmosphère et le silence associés à l’image. C’est pourquoi j’organise mes shootings à l’aube ou au crépuscule », précise-t-elle. Inspirée par la nature, le cinéma et la musique du monde, elle aime se perdre à la campagne et ressentir les vibrations de son environnement. Un lien étroit qu’elle développe dans ses travaux. « Avec ma série Dark Orange Sunset, j’ai par exemple reproduit la palette de couleurs d’un coucher de soleil. Pour Time to sleep, j’ai attendu qu’un brouillard de plusieurs jours se lève afin de capturer l’atmosphère magique d’une soirée estivale », explique l’artiste. Une œuvre poétique aux notes végétales.

© Anastasia Fedkina© Anastasia Fedkina

© Anastasia Fedkina

© Anastasia Fedkina© Anastasia Fedkina

© Anastasia Fedkina

Didier Barcelo

Réalisateur, auteur, producteur et photographe, Didier Barcelo est un créateur inspiré. S’il pratique le médium depuis plusieurs années, il n’a jamais souhaité faire de l’image son seul métier. « J’évite ainsi les attentes et les frustrations qui vont avec cette profession », confie-t-il. « Je capture l’insignifiant. J’aime ce qui est simple, ce qui vient de la nature. Je ressens devant les espaces vides et déserts beaucoup d’émotions », explique le photographe. Une sensation qu’il capture dans Black Campagne. Au cœur des images sombres, les paysages du quotidien deviennent mystérieux, inquiétants. « C’est une série sur la perte de repère, explique Didier Barcelo. Je suis passé devant ces lieux des centaines de fois, je savais qu’un jour, je les photographierais. Et puis, un matin, je suis parti avec ma voiture de location. Il était tôt, très tôt. Le soleil se levait à peine et on ne pouvait distinguer qu’une brume épaisse et tenace enveloppant le paysage. » Dans un univers dominé par les ombres, l’auteur sublime la nature, devenue royaume imaginaire.

© Didier Barcelo

© Didier Barcelo© Didier Barcelo

© Didier Barcelo

© Didier Barcelo

Explorez
Avec Unique, le Hangar joue la carte du singulier pluriel
© Douglas Mandry, Retardant Panels (2023)
Avec Unique, le Hangar joue la carte du singulier pluriel
La nouvelle exposition du Hangar, à Bruxelles, met en lumière une vingtaine d’artistes qui ont choisi de transformer leurs photographies...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Eric Karsenty
La sélection Instagram #451 : la vie simple
© Melissa Alcena / Instagram
La sélection Instagram #451 : la vie simple
De la photographie de paysage à la nature morte en passant par l'autoportrait, notre sélection Instagram de la semaine est une ode...
23 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les femmes s'exposent à Houlgate pour une nouvelle édition !
© Alessandra Meniconzi, Mongolia / Courtesy of Les femmes s'exposent
Les femmes s’exposent à Houlgate pour une nouvelle édition !
Le festival Les femmes s'exposent réinstalle ses quartiers dans la ville normande Houlgate le temps d'un été, soit du 7 juin au 1er...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Flashs et paysages : les mondes mystiques d'lnka&Niclas
Family Portrait © Inka&Niclas
Flashs et paysages : les mondes mystiques d'lnka&Niclas
Des vagues et des palmiers rose-orangé, des silhouettes incandescentes, des flashs de lumières surnaturels dans des paysages grandioses....
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Avec Unique, le Hangar joue la carte du singulier pluriel
© Douglas Mandry, Retardant Panels (2023)
Avec Unique, le Hangar joue la carte du singulier pluriel
La nouvelle exposition du Hangar, à Bruxelles, met en lumière une vingtaine d’artistes qui ont choisi de transformer leurs photographies...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Eric Karsenty
Concours #RATPxFisheye : lumière sur les médaillé·es
© Jeanne Pieprzownik
Concours #RATPxFisheye : lumière sur les médaillé·es
Le 3 avril 2024, le jury du concours #RATPxFisheye a désigné ses trois lauréat·es. Guillaume Blot, Jeanne Pieprzownik et Guillaume...
23 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine