Les coups de cœur #309

05 octobre 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #309

C’est le monde de la scène qui inspire Fanchon Bilbille et Romane Iskaria, nos coups de cœur #309. La première capture la théâtralité de son quotidien, et la seconde fait des rues de Naples un décor tamisé.

Fanchon Bilbille

« Mon père dirigeait un théâtre : le théâtre Mouffetard, qui était également un centre social. C’était la première Maison pour Tous de France. Elle proposait des activités en journée, devenait un théâtre le soir et se transformait en dortoir pour les sans-abri du quartier la nuit. C’était entre 1948 et 1976. J’ai grandi baignée dans cette atmosphère de performance, de création, de lutte, d’engagement social et d’éducation populaire »,

raconte Fanchon Bilbille. Comédienne et photographe, l’artiste capture la théâtralité du quotidien. Puisant dans ses souvenirs d’enfance, elle passe sans cesse de part et d’autre du rideau rouge, et photographie le décor et son envers. « Chaque situation, chaque humain, chaque chose possède sa propre poésie. Son costume et sa peau. Sa couleur ou son noir et blanc. Son grain ou son voile. Mon témoignage est une photo », poursuit-elle. Inspirée par le musicien Tom Waits, le photographe Robert Frank, la chorégraphe Pina Bausch ou encore le poète Christophe Tarkos, Fanchon Bilbille met en lumière les bizarreries du monde, avec un œil bienveillant.

© Fanchon Bilbille

© Fanchon Bilbille© Fanchon Bilbille

© Fanchon Bilbille© Fanchon Bilbille

© Fanchon Bilbille

Romane Iskaria

Romane Iskaria, 23 ans, s’est tournée vers la photographie à l’adolescence, après avoir acheté son tout premier boîtier. « Ma passion s’est ensuite accentuée lorsque mon père est parti vivre au Brésil, il y a une dizaine d’années. J’ai eu la chance de pouvoir y voyager tous les ans. J’y construisais des projets photographiques autour de communautés vivant dans des lieux empreints d’une histoire forte », explique-t-elle. Pour la photographe, le 8e art est une « constante recherche de moments suspendus ». Une analyse personnelle et intime d’un lieu. La série Sceneggiata est née à Naples, durant un workshop réalisé avec l’école de la Cambre de Bruxelles. « Au cours de mes déambulations, j’ai été guidée par ces moments de calme au détour de certaines ruelles, qui contrastaient avec le bouillonnement de la ville italienne », confie-t-elle. À l’ombre des rues, les fenêtres, murs et portes deviennent des éléments d’un décor théâtral. Illuminées par les rayons tamisés du soleil, les scènes jouent avec notre perception du réel. « J’ai toujours été attirée par le monde de la scène. Ces moments me faisaient penser à l’instant qui précède un spectacle, avant l’entrée des artistes », précise-t-elle.

© Romane Iskaria© Romane Iskaria
© Romane Iskaria© Romane Iskaria
© Romane Iskaria© Romane Iskaria

© Romane Iskaria

Image d’ouverture : © Fanchon Bilbille

Explorez
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
© Irina Shkoda
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
Retour à ses racines, famille d’adoption, fantômes tenaces ou simples témoignages d’une connexion profonde, les photographes nous...
22 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
© Wayan Barre
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
La Louisiane, une région occupée par des dizaines d’usines pétrochimiques, possède l’un des taux les plus élevés de cancer et de maladies...
22 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
© Susanne Wellm
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
La Galerie XII présente une exposition de l’artiste danoise Susanne Wellm. Par ses images, elle explore les drames de l’Europe...
21 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
© River Claure
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
Ne pas sombrer dans les clichés folkloriques d’une Bolivie peuplée de lamas et de cholitas, sans renier ses racines : voilà le leitmotiv...
21 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas