Les coups de cœur #475 : Paula Fernandez et Ariane Longevial

08 janvier 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Les coups de cœur #475 : Paula Fernandez et Ariane Longevial
© Paula Fernandez
© Paula Fernandez

Un vent de douceur et d’intimité plane dans les univers de nos coups de cœur de la semaine, Paula Fernandez et Ariane Longevial. Tandis que l’une donne à voir l’illustration poétique de ses émotions, l’autre capture en format Polaroïd sa relation amoureuse emplie de tendresse. 

Paula Fernandez

Sur sa galerie Instagram, Paula Fernandez dévoile de délicates images qui illustrent ses états d’âme. Dès son plus jeune âge, les arts visuels gravitent dans son quotidien. Elle devient par la suite graphiste et photographe professionnelle. « J’ai toujours été une fille timide et observatrice. Ma pratique est basée sur tout ce que je perçois en observant mon environnement. Chaque cliché capture les perceptions et les émotions que j’éprouve, offrant un aperçu intime de ma façon unique de comprendre la vie », confie-t-elle. Portrait, paysage ou encore macrophotographie, Paula Fernandez ne cesse d’expérimenter son univers afin de renouveler les histoires qu’elle souhaite raconter. « Mes photographies n’essaient pas seulement d’immortaliser l’esthétique visuelle d’un moment, elles cherchent aussi à transmettre les émotions et les histoires qui séparent chaque instant capturé », précise l’artiste espagnole qui a grandi à Celrà, en Catalogne. La lumière effleure les corps, les fleurs se délectent de leur propre beauté enivrante, la lune chatouille le soleil… D’une composition à une autre, la photographe nous immisce avec finesse dans un rêve éveillé où il fait bon se balader. « Je suis profondément attachée à la nature et à la sérénité qu’elle m’apporte. J’aime explorer différents sujets, sans me limiter à une catégorie spécifique, car cela me permet de découvrir constamment de nouveaux mondes », conclut l’artiste. 

© Paula Fernandez
© Paula Fernandez
© Paula Fernandez
© Paula Fernandez
© Ariane Longevial

Ariane Longevial

« Rimbaud disait : « J’assiste à l’éclosion de ma pensée, je la regarde, je l’écoute », c’est ce que je ressens et c’est ce que je photographie tous les jours dans mon couple. À la manière de Toulouse-Lautrec, je m’immisce dans notre duo, dans notre intime, avec douceur, je révèle la découverte du corps de l’autre », explique Ariane Longevial à propos de sa série Je est une autre. Âgée de 24 ans et originaire d’Agen, elle découvre le médium en volant le boîtier de son frère alors qu’elle était malade. « L’appareil est devenu mon bouclier pour affronter la vie. Il me protégeait, derrière lui je ne risquais plus rien », confie-t-elle. Au fil des jours, l’artiste immortalise sa relation amoureuse. Telle une déclaration, chaque cliché dévoile le souvenir d’un moment de partage et prend la forme nostalgique d’un Polaroïd. « Ce format s’est imposé à moi. J’aime son instantanéité, sa texture et sa chimie capricieuse. Ce projet est une ode à l’apprentissage d’un amour saphique et d’une relation que l’on ne nous a jamais expliqué », précise l’artiste qui puise son inspiration dans les comédies romantiques des années 1990 et 2000, mais aussi à travers les photographies de Vivian Maier, Sophie Calle, Nan Goldin ou encore Harry Gruyaert. Avec cette collection d’images, Ariane Longevial partage avec pudeur son intimité et dévoile une création visuelle douce et nécessaire.  

© Ariane Longevial
© Ariane Longevial
© Ariane Longevial
© Ariane Longevial
© Ariane Longevial
À lire aussi
Les coups de cœur #473 : Charlotte Brasseau et Hans Zeeldieb
© Charlotte Brasseau
Les coups de cœur #473 : Charlotte Brasseau et Hans Zeeldieb
Nos coups de cœur de la semaine, Charlotte Brasseau et Hans Zeeldieb, portraitisent leur environnement avec créativité. Tandis que l’une…
25 décembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Les coups de cœur #472 : Émilie Möri et Clara Baudry
© Clara Baudry
Les coups de cœur #472 : Émilie Möri et Clara Baudry
Émilie Möri et Clara Baudry, nos coups de cœur #472, utilisent le médium photographique pour étudier des problématiques sociales….
18 décembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Explorez
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine