Les coups de cœur #473 : Charlotte Brasseau et Hans Zeeldieb

25 décembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Les coups de cœur #473 : Charlotte Brasseau et Hans Zeeldieb
© Charlotte Brasseau
© Charlotte Brasseau

Nos coups de cœur de la semaine, Charlotte Brasseau et Hans Zeeldieb, portraitisent leur environnement avec créativité. Tandis que l’une capture la nature de façon onirique, l’autre documente la vie des ferries. 

Charlotte Brasseau

« La douceur des couleurs pastel me permet de montrer aux autres la beauté du quotidien que l’on peut manquer à force de passer à côté. C’est comme si les couleurs avaient des milliers de nuances et qu’elles pouvaient changer en fonction de la personne qui les regarde. Comme si tout ce que l’on voit n’était que le reflet des émotions que l’on enfouit en nous », déclare Charlotte Brasseau. Installée en Haute-Savoie, la photographe autodidacte de 30 ans compose un univers visuel paisible où le silence est d’or. Par le prisme de cette colorimétrie digne de la filmographie de Wes Anderson, grande source d’inspiration pour elle, l’artiste souhaite refléter une réalité que l’œil humain n’arrive pas à détecter. « J’aime explorer la nature humaine, le monde extérieur et ce que notre planète a à nous offrir », précise-t-elle. Les montagnes se parent d’une ambiance surréaliste et les rares protagonistes apparaissant sur ses images se transforment en des personnages de conte onirique. Depuis plus de dix ans, Charlotte Brasseau ne cesse d’approfondir sa créativité et son environnement afin de dévoiler un monde en constante évolution où les récits visuels se succèdent pour le plus grand plaisir de nos yeux et de notre imaginaire. 

© Charlotte Brasseau
© Charlotte Brasseau
© Charlotte Brasseau
© Charlotte Brasseau
© Hans Zeeldieb / Grande commande photojournalisme 

Hans Zeeldieb 

Alors qu’il étudiait le cinéma à l’Université de Saint-Denis, Hans Zeeldieb décide de s’essayer à la photographie argentique afin de combler ses lacunes techniques. « J’ai construit un sténopé dans une canette de bière et j’ai fait mon premier portrait. Quelques mois plus tard, j’ai fabriqué une chambre laboratoire et je travaillais comme artiste de rue devant Beaubourg, à Paris. C’était une conjonction d’envies et de besoins : construire des choses avec mes mains, faire du portrait documentaire et trouver une manière de gagner ma vie », se remémore le photographe autodidacte qui aime se définir comme portraitiste et documentariste. Une dizaine d’années plus tard, Hans Zeeldieb pose ses valises à Marseille et utilise toujours le même dispositif, une chambre de la fin du 19e siècle. Fasciné par les êtres humains et tout ce qui a trait à l’eau, l’artiste dresse des portraits touchants notamment de personnes empruntant des ferries. De simples passager·ères ou des employé·es se retrouvent ainsi immortalisés dans leur quotidien. « J’aime particulièrement cette photo du bateau qui part du port de Marseille. Déjà, ce n’est pas un portrait d’humain, mais celui d’un bateau, alors elle sort du lot. C’est un cliché très romantique à la limite du kitsch. Il y a cette phrase de Brigitte Fontaine qu’une amie m’a dite un jour et qui pourrait en être la légende : « Je voudrais partir comme un bateau qui se détache du quai, mais ces choses là n’arrivent qu’aux bateaux »», conclut-il. 

© Hans Zeeldieb / Grande commande photojournalisme
© Hans Zeeldieb / Grande commande photojournalisme
© Hans Zeeldieb / Grande commande photojournalisme
© Hans Zeeldieb / Grande commande photojournalisme
© Hans Zeeldieb / Grande commande photojournalisme
À lire aussi
Les coups de cœur #472 : Émilie Möri et Clara Baudry
© Clara Baudry
Les coups de cœur #472 : Émilie Möri et Clara Baudry
Émilie Möri et Clara Baudry, nos coups de cœur #472, utilisent le médium photographique pour étudier des problématiques sociales….
18 décembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #471 : Fisher Sun et Verena Gotthardt
© Fisher Sun
Les coups de cœur #471 : Fisher Sun et Verena Gotthardt
Si Fisher Sun et Verena Gotthardt, nos coups de cœur #471, s’inspirent toutes deux des scènes du quotidien, elles se distinguent…
11 décembre 2023   •  
Explorez
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
© Chloé Lamidey
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
Chiens, chats, ours, éléphants ou encore pigeons, apprivoisés, sauvages ou même espions, parmi les séries présentées sur les pages de...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
© Ludivoca De Santis
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
Collections d’images venues de rêves lucides, Onironautica de Ludovica De Santis interroge, au travers de mises en scène intrigantes...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
© Pascal Sgro
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
Entre nostalgie et humour, le photographe belge Pascal Sgro saisit, dans sa série en cours Le Jardin du Lunch, la bienveillante laideur...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Le Prix étudiant de la Photographie Industrielle révèle les noms de ses six lauréates
© Adèle Delbet
Le Prix étudiant de la Photographie Industrielle révèle les noms de ses six lauréates
Le jury du Prix étudiant de la Photographie Industrielle 2024 a désigné ses lauréates. Au nombre de six, les gagnantes portent un regard...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
© Chloé Lamidey
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
Chiens, chats, ours, éléphants ou encore pigeons, apprivoisés, sauvages ou même espions, parmi les séries présentées sur les pages de...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #464 : à vos marques, prêt·e, partez !
© Scott Boldt Lotz / Instagram
La sélection Instagram #464 : à vos marques, prêt·e, partez !
Le compte à rebours est lancé. Dans trois jours, les Jeux olympiques de Paris 2024 s’ouvriront sur la Seine. Pour marquer cet événement...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
© Juliette-Andréa Élie, œuvre réalisée dans le cadre d'une résidence au musée Nicéphore Niépce
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
Cette semaine, plongée dans l’œil de Juliette-Andréa Élie. Au moyen de diverses techniques, la photographe et plasticienne compose des...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
22 juillet 2024   •