Les coups de cœur #62

07 décembre 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de cœur #62

Bruno Haumont

Bruno développe depuis quelques années une pratique photographique prosaïque, qui met en avant le thème de la mémoire, du passage tu temps, l’évanescence du souvenir, son flou, son imprécision, son imperfection. Il recense les minuscules luminescences du quotidien du décor intérieur de nos vies. Ces éblouissements ténus, discrets, mais toujours tangibles, évoqués par un travail de dépouillement formel, lumineux, toujours dans l’épure, comme des sensations fugaces, prennent un grain qui enrichissent nos propres réminiscences.

© Bruno Haumont
© Bruno Haumont
© Bruno Haumont
© Bruno Haumont
© Bruno Haumont
© Bruno Haumont

 Emmanuelle Margry

Emmanuelle n’a que 16 ans. La maladresse de certains cadrages, l’impulsivité et la fraîcheur de son regard témoignent de son jeune âge. Si cette jeune photographe a encore beaucoup à apprendre, il y a quelque chose de très prometteur dans son geste. Une intuition qu’il faut élever davantage.

© Emmanuelle Margry
© Emmanuelle Margry
© Emmanuelle Margry
© Emmanuelle Margry

Claire Morin

Le travail de Claire est présenté dans la rubrique Tumblr des lecteurs de Fisheye #15 (actuellement en kiosque). Ce qui nous a plu dans son travail ? L’émotion, la nostalgie et la sincérité. Parce que son travail nous a touché, on partage avec vous quelques unes de ses images, non publiées dans le magazine.

© Claire Morin
© Claire Morin
© Claire Morin
© Claire Morin
Explorez
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
Il y a 8 heures   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet