Les dépêches artificielles de Ryan Taylor

Les dépêches artificielles de Ryan Taylor
© Ryan Taylor
© Ryan Taylor

Bienvenue à Brigadoon, un village idyllique qui n’est pas affecté par le temps. Une vieille légende écossaise raconte qu’il n’est accessible qu’une fois tous les cent ans. C’est à partir de ce récit imaginaire et de l’intelligence artificielle que Ryan Taylor a composé le compte Instagram The Brigadoon Dispatch. « Les dépêches sont mes cartes postales de cet endroit fantastique et fantaisiste. Je documente les histoires et les tribulations des personnes, des lieux et des animaux qui y vivent », précise l’artiste installé à Toronto, au Canada. À travers ce projet, Ryan Taylor lie sa passion de l’image à celle de l’écriture en rédigeant de courtes légendes infusées d’un imaginaire fertil. Sujette à de multiples controverses, l’utilisation d’une IA se présente pour le créateur comme une source d’inspiration et de créativité. « J’ai découvert la photographie à l’université. Je passais de nombreuses heures dans la chambre noire à développer des films et à imprimer des clichés à l’ancienne. C’est cette expérience qui m’a incité à utiliser Midjourney. Regarder une feuille de papier placée dans un bain de développement se transformer en une image était très similaire à mon premier test avec l’IA », se remémore le diplômé des beaux-arts. Le chant des oiseaux, les livres, les conversations, les films, l’eau, la terre, le feu ou encore les sirènes… Ryan Taylor ne cessera de s’inspirer d’absolument tout ce qui entoure ses rêves et son existence, pour nourrir cet étrange et onirique voyage au cœur du petit village de Brigadoon. 

RyanTaylor
« En raison de la réflexion accrue des ultraviolets sur le lac alpin, ces casquettes en aluminium spécialement conçues ont été fournies avec les locations de bateaux afin que les client·es puissent profiter de leurs activités de plein air en tout confort. Avec l’appauvrissement de la couche d’ozone, le port de ces casquettes est devenu une nécessité. »
© Ryan Taylor
© Ryan Taylor
© Ryan Taylor

© Ryan Taylor
RyanTaylor
« À la mort de la matriarche, chacun de ses sept fils devait hériter d’un de ses chats bien-aimés. Cependant, comme elle l’a clairement souligné dans son testament, son enfant préféré devait en recevoir deux. »
© Ryan Taylor
© Ryan Taylor
RyanTaylor
« Sa boutique de chats en ligne était très fréquentée ces derniers temps grâce aux vidéos que ses client·es postaient sur les réseaux sociaux pour décrire leurs extraordinaires expériences de déballage. Elle expédiait les commandes dans des valises d’époque pour ajouter une touche d’originalité, et cela semblait porter ses fruits. »
© Ryan Taylor
© Ryan Taylor
© Ryan Taylor
À lire aussi
Trouble, Fisheye #61 interroge l’intelligence artificielle
© Lu Hong
Trouble, Fisheye #61 interroge l’intelligence artificielle
Au cœur des débats actuels, l’intelligence artificielle attire autant qu’elle rebute. Loin de défendre ou de blâmer son utilisation, le…
06 septembre 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Intelligence artificielle : ces séries qui sèment le trouble
© Noah Pharrell
Intelligence artificielle : ces séries qui sèment le trouble
Perçue comme un simple outil destiné à aider et pousser la créativité des photographes ou comme un véritable danger pour la profession…
29 septembre 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Explorez
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill