Les lauréates 2023 des Prix Les femmes s’exposent !

12 juin 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les lauréates 2023 des Prix Les femmes s’exposent !

Le 10 juin dernier, le festival Les femmes s’exposent a révélé les noms des lauréates de ses deux prix : Natalya Saprunova et Kamila K Stanley, qui nous livrent des récits aussi poignants que nécessaires.

Depuis désormais six ans, le festival Les femmes s’exposent s’engage à soutenir la création féminine, en dédiant son événement à celles qui restent encore trop dans l’ombre. Jusqu’au 3 septembre, cette édition 2023 présente les œuvres de Bénédicte Kurzen, Ana Mendes, Margaux Senlis, Adrienne Surprenant ou encore Sanne Derks. En parallèle et comme chaque année, le festival a également lancé deux prix à l’intention des femmes photographes professionnelles. Et c’est durant le week-end d’ouverture du festival – samedi 10 juin – que les lauréates ont été distinguées : Kamila K Stanley remporte le Prix Saif, et Natalya Saprunova le Grand Prix Fujifilm.

Le climat et l’intime

Deux univers, deux écritures, deux thématiques d’actualité : le climat et l’intime. Originaire de Murmansk, ville située dans la région arctique de la Russie, Natalya Saprunova s’est intéressé au Permafrost, « ce froid souterrain autrefois considéré comme éternel », commente-t-elle. Rendue vulnérable par le réchauffement climatique, la couche de gel disparaît, pourtant, provoquant diverses catastrophes environnementales. « Une zone plus vaste que la France et l’Allemagne réunies est en train de fondre pour la première fois depuis 11 000 ans », avertit l’artiste. À travers un projet documentaire aux tons froid, elle parvient à illustrer l’urgence de ce dérèglement, séduisant ainsi le jury du Grand Prix Fujifilm.

« Aujourd’hui, le Brésil est le plus le plus dangereux pour les personnes LGBTQIA+ ; la moitié des meurtres homophobes dans le monde y sont commis », déclare Kamila K Stanley. Depuis plusieurs années, la photographe de mode britannique et polonaise se rend sur le territoire pour y capturer la violence latente, la discrimination grandissante. « Le spectre du fascisme resurgit en la personne de Bolsonaro et de son agenda d’extrême droite », ajoute l’autrice. Dans Tehna Orgulho, une série à l’esthétisme travaillée, elle capture les couples, les amours, la fierté queer du pays, sublimé·es par une lumière chaude et des nuances tendres. Une œuvre dans l’air du temps qui nous plonge dans l’intimité de cette communauté et se voit décerner le Prix Saif 2023.

© Natalya Saprunova

© Natalya Saprunova

© Kamila K Stanley

© Kamila K Stanley

Image d’ouverture : © Kamila K Stanley

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot