Les pistes de danse d’autrefois

11 février 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les pistes de danse d’autrefois

En voyage à Mexico, la photographe Chiara Bonetti découvre le Danzón, un genre musical populaire d’origine cubaine, et ses pistes de danse d’un autre temps. Dans One last Danzón, elle fait le portrait de ces lieux atypiques, aussi nostalgiques que vibrants.

Salon Los Angeles, El California Dancing Club, El Romo… Trois établissements rythmés par la musique du Danzón, originaire de Cuba. Sur la piste de danse ? Des couples éphémères, émus par la musique, des passionnés d’un autre âge, se donnant rendez-vous pour s’unir, le temps d’un air, au cœur des night clubs. C’est par hasard que la photographe Chiara Bonetti a découvert ces lieux. « Je réalisais une commande à Mexico, début 2020. Sortir en boîte de nuit me manquait, et j’avais envie d’explorer la scène nocturne mexicaine. Un ami m’a fait la surprise de m’emmener au Salon Los Angeles », se souvient-elle.

Habituée des shootings de mode, l’artiste d’origine italienne a immédiatement été charmée par l’esthétique de ces espaces intemporels. Les couleurs vives, les costumes des messieurs, les robes virevoltantes des dames. « One last Danzón donne à voir l’incroyable poésie qui existe en ces lieux. Cette fois-ci, nul besoin d’effets spéciaux, de maquillage ou de stylistes – tout était déjà sous mes yeux », précise-t-elle. Une approche plus documentaire, inspirée par un décor somptueux, et une histoire unique.

© Chiara Bonetti© Chiara Bonetti

Une joie de vivre contagieuse

Apparu au 19e siècle, le Danzón était d’abord décrit comme une danse en couronne (appelée ainsi car les participants tracent, avec leur pas cette forme au sol, NDLR), populaire dans les communautés noires de Cuba. En 1870, le compositeur Miguel Faílde Pérez invente la Contradanza, une version plus lente, plus sensuelle du style musical, permettant aux couples de s’approcher, et d’évoluer en position fermée. « Le tempo langoureux, les mouvements de hanches, la proximité entre les partenaires et les femmes jouant avec leur éventail étaient vus comme quelque chose de très provocateur à l’époque », précise Chiara Bonetti. Une « obscénité » qui n’empêche pas le Danzón de séduire une majorité de la population et de s’exporter dans d’autres pays latins – notamment au Mexique, ou ses pas évoluent. Si aujourd’hui sa popularité a régressé, quelques amateurs se retrouvent toujours dans les salles de danse du pays, et laissent à la porte leurs différences pour s’enivrer de leur musique favorite.

C’est cette plongée dans un autre temps que la photographe a souhaité capturer. Prenant le temps de parler aux danseurs, d’apprendre elle-même quelques pas, Chiara Bonetti capture des instants précieux. Vibrantes, charmantes, ses images évoquent la joie de vivre contagieuse abritée par les établissements. « Je m’y sentais chez moi, bien que ces endroits n’existent pas dans ma propre culture. Tout me semblait familier. J’avais l’impression de remonter le temps, de revivre les histoires de mes grands-parents », confie-t-elle. Au pic de leur succès, les pistes de danse accueillaient Gabriel Garcia Marquéz, Frida Kahlo ou même Che Guevara. En observant les compositions de l’auteure, on découvre un tourbillon dansant, effaçant les tracas du quotidien, et l’on partage, le cœur léger, un Danzón avec les artistes d’autrefois. C’est là toute la force de ces clichés. Alors que les salles de spectacles et les boîtes de nuit demeurent fermées, il nous semble plonger dans un univers festif, où les corps s’explorent et les rires retentissent. « Cette communauté de nostalgiques m’a d’ailleurs tellement émue que j’ai décidé de soutenir le Salon Los Angeles, qui risque de faire faillite à cause de la pandémie », ajoute la photographe. Une aide qu’elle concrétise en faisant de son projet un ouvrage, dont les recettes seront entièrement reversées à l’établissement.

 

One last Danzón, autoédité, 45€, 80 p. 

© Chiara Bonetti© Chiara Bonetti
© Chiara Bonetti© Chiara Bonetti

© Chiara Bonetti

© Chiara Bonetti© Chiara Bonetti
© Chiara Bonetti© Chiara Bonetti

© Chiara Bonetti

© Chiara Bonetti

Explorez
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
© Salome Chatriot
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
Un an après le lancement du magazine en ligne, Fisheye Immersive sort sa revue papier. 192 pages, bilingues français-anglais, consacrées...
15 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Silent Radar : VRChat, des mondes en simulation
Connecticut. April 12, 2023. Portrait of Silent behind her green screen. As a Virtual Reality drone racing champion, she uses a green screen while competing online. Because she reveals herself on camera, those moments involve more beauty preparation, so she can feel comfortable while competing in the Women's Cup. Outside of simulator competitions, she also flies her real drone, and is portrayed holding her remote controller. Though she is among the top-200 fastest pilots worldwide, real-life drone racing has a steep cost barrier. In addition, the American drone-racing scene takes place mostly in the Midwest, where she feels a lot of fear related to being a trans woman taking part in these events. © Paola Chapdelaine
Silent Radar : VRChat, des mondes en simulation
Bienvenue sur VRChat, une plateforme en ligne qui permet à une communauté d’environ 70 000 personnes de créer leurs propres avatars et...
14 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Le Motorola edge50 pro à toute épreuve
© Borey Sok / Studio Beige
Le Motorola edge50 pro à toute épreuve
Sous le soleil écrasant de Marrakech ou dans le singulier quartier de Beaugrenelle à Paris, le nouveau-né de Motorola – le edge50 pro –...
10 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas