Les Zooms 2023 : votez pour Gabriel Dia !

23 juin 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Les Zooms 2023 : votez pour Gabriel Dia !
© Gabriel Dia
© Gabriel Dia

À l’occasion des Zooms 2023, Fisheye dévoile son coup de cœur : Gabriel Dia. En interrogeant sa sexualité, l’artiste sénégalais donne à voir une série délicate et colorée. Vous avez jusqu’au 6 septembre pour voter !

Créé en 2010 par le Salon de la Photo, les Zooms visent à récompenser deux photographes, l’un·e par le prix du public et l’autre par le prix de la presse. Composé de neuf professionnel·les issu·es de divers médias, le jury sera présidé par le photographe Ferrante Ferranti et récompensera deux talents peu ou pas assez reconnus. Les lauréat·es seront exposé·es au Salon de la Photo du 5 au 8 octobre 2023. Cette année, Fisheye a décidé de soutenir l’artiste sénégalais Gabriel Dia. Votez pour lui dès maintenant afin de lui offrir cette visibilité tant méritée !

Ingénieur de formation, Gabriel Dia fuit son pays, le Sénégal, en 2008 pour fuir les persécutions dont il est victime en raison de son homosexualité. Après avoir publié un premier roman en 2013, l’artiste se voue rapidement à sa seconde passion : la photographie. « Dans Sabar, une série qui porte le nom d’une danse du Sénégal réservée aux femmes, Gabriel Dia interroge les notions de genre, d’amour et de sexualité, et revient sur les peines de son adolescence », explique Éric Karsenty, rédacteur en chef du magazine Fisheye. Lauréat de la Bourse du Talent en 2021, l’artiste signe avec ce projet sa première exposition personnelle à la Fisheye Gallery en 2022. Inspiré par les travaux de Dominique Issermann, Peter Lindbergh et Sarah Moon, il livre un récit visuel poétique engagé dans la lutte contre les discriminations envers la communauté LGBTQIA+.

Votez pour Gabriel Dia juste ici!

© Gabriel Dia
© Gabriel Dia

Explorez
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
© Julian Slagman
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
Projet au long cours, Looking at My Brother déroule un récit intime faisant éclater la chronologie. Une lettre d’amour visuelle de Julian...
09 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Rafael Medina : corps libres et désirés 
© Rafael Medina
Rafael Medina : corps libres et désirés 
En double exposition, sous les néons des soirées underground, Rafael Medina développe un corpus d'images grisantes, inspirées par les...
27 juin 2024   •  
Écrit par Anaïs Viand
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
© Nanténé Traoré, Late Night Tales, 2024 / Un ou une artiste que tu admires par-dessus tout ?
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
26 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
© Tommy Keith
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno, nos coups de cœur de la semaine, dépeignent le paysage alentour chacun à leur manière. Le...
24 juin 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin