L’éternel été de Beatrice Salomone

14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
L’éternel été de Beatrice Salomone
© Beatrice Salomone
© Beatrice Salomone

À l’argentique, Beatrice Salomone capture une saison estivale infinie, dont la chaleur pousse les corps à se détendre et les esprits à s’aérer. Un univers doux aux parfums de glaces et de sel marin.

Sur la peau, le soleil projette une douce chaleur, les cheveux emmêlés par le vent chatouillent les joues, les glaces fondent dans les mains des passant·es… Dans les images de Beatrice Salomone, le ciel est estival et l’esprit léger. C’est durant l’enfance, en vacances en montagne, que la photographe venue de Rome découvre le 8e art. Ancrant sa pratique dans le temps, elle aime penser ses shootings en amont, prendre des notes, choisir avec soin le lieu, le moment, l’atmosphère pour « [s]’éloigner des sentiers battus, chercher des références moins évidentes et donner de l’importance à la narration ». Travaillant dans la mode, elle définit avant tout sa pratique comme « un moyen d’expérimenter, de s’amuser, de créer des images plaisantes ». Des images qui façonnent une saison ensoleillée refusant de passer. « L’été n’est pas seulement une période pour moi, mais un mélange d’émotions : l’insouciance, la joie, la nostalgie et – surtout – la liberté », confie l’autrice. Et à l’argentique – dont elle apprécie la douceur et les nuances – elle s’applique à donner vie à ces sensations. Plongeant dans le grain atemporel des clichés, les bribes d’un passé heureux émergent – fait de rires enjoués, de courses folles sur les pavés, de plongeons dans la mer. « Je me tourne souvent vers la jeunesse, je suis fascinée par la pureté, la naïveté et la fraicheur avec laquelle elle voit le monde », poursuit-elle. Comme des écrins d’une mémoire que l’âge trouble, elle fait surgir de son boîtier des scènes tendres, des paysages paisibles, des fragments d’un bonheur simple qu’elle se plaît à convoquer.

© Beatrice Salomone

© Beatrice Salomone

© Beatrice Salomone

© Beatrice Salomone
© Beatrice Salomone

© Beatrice Salomone

© Beatrice Salomone
© Beatrice Salomone

© Beatrice Salomone

© Beatrice Salomone

© Beatrice Salomone

© Beatrice Salomone
© Beatrice Salomone

À lire aussi
Air de vacances : notre sélection d'articles
Air de vacances : notre sélection d’articles
C’est dans la routine que le besoin d’évasion se fait le plus ressentir, que l’envie de prendre le large s’immisce dans nos entrailles et…
14 août 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces photographes qui composent avec la lumière du soleil
Thank you for playing with me © Yolanda Y. Liou
Ces photographes qui composent avec la lumière du soleil
Alors que les premiers rayons de soleil printaniers annoncent le début des beaux jours, les auteurices publié·es sur Fisheye les…
23 mars 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine

Explorez
La sélection Instagram #463 : tout feu tout flamme
© Anass Ouaziz / Instagram
La sélection Instagram #463 : tout feu tout flamme
Le soleil brûle dans notre sélection Instagram de la semaine. Les flammes se déchaînent, les briquets s’allument, et les lueurs rouges...
16 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
© Joachim Haslinger, Tribute to Egon Schiele, 2022 courtesy www.atelierjungwirth.com
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
C’est l’heure du récap‘ ! Cette semaine, Fisheye se plonge dans la 55e édition des Rencontres d'Arles et revient sur quelques-unes de ses...
07 juillet 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d'Uraguchi Kusukazu
© Uraguchi Kusukazu. Au large, 1974. Avec l’aimable autorisation d’Uraguchi Nozomu.
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d’Uraguchi Kusukazu
Des photographies inédites de la monumentale archive d’Uraguchi Kusukazu prennent vie aux Rencontres d’Arles. Le photographe japonais a...
04 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 3 heures   •  
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
© Ludivoca De Santis
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
Collections d’images venues de rêves lucides, Onironautica de Ludovica De Santis interroge, au travers de mises en scène intrigantes...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas