L’exposition émancipée au Musée Carnavalet

20 octobre 2022   •  
Écrit par Eric Karsenty
L’exposition émancipée au Musée Carnavalet

Le musée Carnavalet s’engage à « rompre avec la sous-représentation des femmes » dans sa nouvelle présentation des collections permanentes ainsi que dans la programmation de ses expositions temporaires. Une décision salutaire que confirme l’exposition événement Parisiennes citoyennes ! inaugurée fin septembre. Cet article est à retrouver dans notre dernier numéro.

« C’est une “exposition iceberg”, avec une partie émergée que l’on pourra découvrir à travers 280 documents [photographies, affiches, sculptures, manuscrits, objets…] et de nombreux extraits de films, mais qui laissera aussi deviner toute une partie immergée sur l’émancipation des femmes entre 1789 et 2000 »,

explique Catherine Tambrun, attachée de conservation au département Photographies et images numériques, l’une des commissaires de l’exposition Parisiennes citoyennes ! présentée au musée Carnavalet, à Paris. En préparation depuis trois ans, cet événement initié par Valérie Guillaume, directrice du musée, a bénéficié de l’expertise scientifique de Christine Bard, professeure d’histoire contemporaine spécialiste de l’histoire des femmes, et de la participation active de Juliette Tanré-Szewczyk, conservatrice du patrimoine, et de Catherine Tambrun. « Parisiennes citoyennes ! pose les premiers jalons d’une histoire matérielle et visuelle de l’émancipation des femmes », précisent ces deux dernières dans l’introduction du catalogue – un superbe ouvrage que viennent animer les dessins originaux de Lisa Mandel (éd. Paris Musée, 40 euros, 464 pages). Une présentation chrono-thématique balisée par une série d’œuvres éclectiques qui, chacune à sa manière, éclaire les différentes émancipations des femmes dans l’espace parisien – sans exclusion. Cinq grands chapitres structurent le parcours : Le temps des utopies, de la révolution de 1789 à la Commune ; Le temps des suffragettes (1871-1914) ; D’une guerre à l’autre : les ambivalences de la modernité (1914-1939) ; Entre deux vagues, de la Résistance à Mai 68 ; et Le temps des libérations (1970-2000).

© Pierre Michaud

© Pierre Michaud

On pourra ainsi découvrir de nombreux documents inédits : des photographies jamais tirées, des films d’archives inconnus, des affiches et des journaux qui illustrent les luttes des femmes dans leur revendication au droit à l’instruction, à l’égalité des droits civils et civiques, à la liberté de disposer de leur corps, ou à l’accès à la création artistique et culturelle. « Aux côtés de certaines figures incontournables, une large place est faite aux Parisiennes moins connues ou anonymes : citoyennes révolutionnaires, suffragettes, pacifistes, résistantes, femmes politiques, syndicalistes, militantes féministes, artistes et intellectuelles engagées, travailleuses en grève, collectifs de femmes immigrées… », développent Juliette Tanré-Szewczyk et Catherine Tambrun. Égalité salariale, féminisation de la langue, éducation des filles… Toutes ces revendications contemporaines sont déjà présentes chez les Parisiennes citoyennes depuis au moins 150 ans, nous révèle l’exposition. « C’est tout un système politique, économique et social qui s’est construit dans et par l’exclusion volontaire des femmes en les considérant sans cesse comme une minorité, alors qu’elles représentent… la moitié de la population », poursuivent les commissaires. À noter qu’une série de rencontres, débats, podcasts et installations interactives permettra de poursuivre cette réflexion.

 

Découvrez Parisiennes citoyennes ! Engagements pour l’émancipation des femmes (1789-2000) au Musée  Carnavalet jusqu’au 29 janvier 2023.

Joséphine Baker © Studio Harcourt© Brassaï

À g. Joséphine Baker © Studio Harcourt, à d. © Brassaï

© Esther Ferrer

Image d’ouverture © Esther Ferrer

Explorez
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
À l'instant   •  
Écrit par Milena Ill
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
© Glauco Canalis
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
Photographe italien résidant à Londres, Glauco Canalis présente The Darker the Night, the Brighter the Stars [Plus la nuit est sombre...
10 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les coups de cœur #487 : Jaewon Choi et Léna Charlon
© Léna Charlon
Les coups de cœur #487 : Jaewon Choi et Léna Charlon
Jaewon Choi et Léna Charlon, nos coups de cœur de la semaine, utilisent leur boîtier à des fins de documentation. Le premier immortalise...
08 avril 2024   •  
Le sport à l'honneur de la nouvelle édition du festival l'Œil urbain !
Le siège de la Compagnie nationale d'assurance à Mossoul par l'architecte Irakien Rifat Chadirji. 2018 © Charles Thiefaine / Courtesy of Festival l'Œil urbain
Le sport à l’honneur de la nouvelle édition du festival l’Œil urbain !
Du 6 avril au 11 mai prochain à Corbeil-Essonnes, l’Œil urbain revient pour une 12e édition. Fidèle à sa ligne éditoriale accordant une...
05 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
À l'instant   •  
Écrit par Milena Ill
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet