Ludwig Favre capture une Amérique pastel et atemporelle

22 octobre 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Ludwig Favre capture une Amérique pastel et atemporelle

« Je cherche à retranscrire ce qui m’a inspiré lorsque j’étais enfant et adolescent. Cette Amérique martelée à la télévision, dans les séries, les morceaux de musique et les films avec lesquels j’ai grandi. C’est pour cette raison que j’utilise une palette pastel. Je cherche à mettre en avant le côté souvenir », confie Ludwig Favre, photographe français installé entre Paris et Arcachon. C’est aux côtés de son père que l’auteur s’initie à l’argentique et découvre les bains chimiques et la chambre noire. Depuis, passionné notamment par les États-Unis, il sillonne le continent et rapporte de ses périples des clichés estivaux et colorés. Gratte-ciel, scènes balnéaires, minimalisme désertique… De New York à San Francisco en passant par Santa Cruz, Ludwig Favre construit un univers bien à lui, évoquant notamment les prises de vue de Franck Bohbot ou même la symétrie de Wes Anderson.

© Ludwig Favre© Ludwig Favre

 

© Ludwig Favre

 

© Ludwig Favre© Ludwig Favre

 

© Ludwig Favre

© Ludwig Favre

© Ludwig Favre© Ludwig Favre

 

© Ludwig Favre

 

© Ludwig Favre

 

© Ludwig Favre

© Ludwig Favre

© Ludwig Favre

Explorez
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
© Nicolas Hermann
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
C’est en pleine nuit que Nicolas Hermann trouve l’inspiration. Dans la pénombre, le photographe français compose des récits mystiques...
10 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d'appartenir
© Francisco Gonzalez Camacho
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d’appartenir
« J’aime voir le monde d'un point de vue photographique. En ce sens, je m'identifie beaucoup à Garry Winogrand (photographe américain...
10 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Kyotographie 2024 : danser avec la photographie
© Yoriyas
Kyotographie 2024 : danser avec la photographie
Breakdancer, photographe, vidéaste et chorégraphe, le Marocain Yoriyas (Yassine Alaoui Issmaili) nous propose avec Casablanca. Not The...
07 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Necromancer : Inuuteq Storch, mage noir au service des mythes groenlandais
© Inuuteq Storch
Necromancer : Inuuteq Storch, mage noir au service des mythes groenlandais
Dans Necromancer, un récit monochrome aux frontières du monde spirituel, Inuuteq Storch illustre les coutumes de ses ancêtres, tout en...
23 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet