Nuits chromatiques

21 mars 2015   •  
Écrit par Marie Moglia
Nuits chromatiques

« Depuis 1980, Michel Séméniako photographie de nuit paysages, architectures et objets. Pratiquant des temps d’exposition très longs, il se déplace, sans jamais apparaître, dans l’espace photographié qu’il éclaire à la torche électrique. » Les images nocturnes de Marcoussis seront exposées au Théâtre de Corbeil-Essonnes, du 27 mars au 17 mai 2015.

Fisheye Magazine | Nuits chromatiques
Rue Jean Duboscq, Marcoussis, France, septembre 2011 / ©Michel Séméniako, Signatures
Fisheye Magazine | Nuits chromatiques
Clos des Célestins, Marcoussis, France, septembre 2011 / ©Michel Séméniako, Signatures
Fisheye Magazine | Nuits chromatiques
Logements collectifs, Étang Neuf, Marcoussis, France, septembre 2011 / ©Michel Séméniako, Signatures
Fisheye Magazine | Nuits chromatiques
Mêlée des Limardandes, équipe féminine de rugby, Centre national de rugby, Marcoussis, France, septembre 2011 / ©Michel Séméniako, Signatures
Fisheye Magazine | Nuits chromatiques
Potagers de Marcoussis, France, septembre 2011 / ©Michel Séméniako, Signatures
Fisheye Magazine | Nuits chromatiques
Esat La vie en herbes, Chemin des Bieds, Marcoussis, France, septembre 2011 / ©Michel Séméniako, Signatures

Fisheye Magazine | Nuits chromatiques

Fisheye Magazine | Nuits chromatiques
Bois de Bellejame, Marcoussis, France, septembre 2011/ ©Michel Séméniako, Signatures
Fisheye Magazine | Nuits chromatiques
Autoroute et ligne TGV, Arrachis, Marcoussis, France, septembre 2011 / ©Michel Séméniako, Signatures
Fisheye Magazine | Nuits chromatiques
Cars d’Orsay, Z.I de La Fontaine de Jouvence, Marcoussis, France, septembre 2011 / ©Michel Séméniako, Signatures
Explorez
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 7 heures   •  
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 7 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina