Préserver pour exister

22 décembre 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Préserver pour exister

Immergé dans la culture italienne, à Rome, le photographe Shane Lavalette s’est intéressé à la notion de rénovation. Il signe, avec New Monuments, une étude philosophique, inspirée par l’art, l’architecture, et le désir humain de garder en mémoire nos biens les plus précieux.

« Mon approche photographique est en constante évolution. J’ai toujours été touché par les images qui capturent et transcendent le réel. Celles qui poussent le regardeur à contempler un sujet d’un œil nouveau »

, confie Shane Lavalette. C’est avec un Polaroïd que l’artiste a découvert le 8e art, alors qu’il est encore enfant. Dès le lycée, il suit des cours de photographie qu’il poursuit à l’École du Musée des Beaux-Arts de Boston. En 2015, il est nommé « artiste invité » de l’Académie américaine de Rome et passe plusieurs semaines dans la capitale italienne, s’immergeant dans son histoire et sa culture.

Là-bas, il prend contact avec des chercheurs, des conservateurs et des institutions qui lui permettent d’observer la ville d’un œil nouveau. « Durant mon séjour, de nombreux sites architecturaux étaient en pleine rénovation, et ces réparations m’ont rapidement fasciné », ajoute-t-il. Comment les édifices les plus emblématiques survivent-ils à l’épreuve du temps ? L’art est-il destiné à se flétrir, à s’effacer ? De ces déambulations romaines émerge alors un projet photographique : New Monuments.

© Shane Lavalette© Shane Lavalette

La dimension physique de la rénovation

Dans l’ouvrage de Shane Lavalette, les bâtiments, les sculptures et les œuvres d’art les plus populaires de Rome dialoguent avec le flux constant de touristes, et les gestes précis des artisans restaurant ces différents éléments. Du coup de pinceau d’un peintre, à l’équipement d’un ouvrier, le photographe révèle l’envers du décor, célèbre la minutie d’un emploi dédié à prolonger la durée de vie d’un artefact ancien. « J’étais intéressé par l’idée d’explorer le désir humain de préserver. Par notre manière de donner du sens à certains éléments, d’imaginer leur aura. Il s’agit d’un besoin qui s’étend au-delà de l’architecture, de l’art, ou des simples objets, et qui tisse des liens avec la mémoire, les émotions, les espaces, les gens et nos propres corps », explique-t-il.

D’une fissure cassant le blanc d’un mur au le regard pensif d’une jeune femme… Avec New Monuments l’artiste s’intéresse aux dimensions physique et philosophique de la rénovation. Notre esprit conserve-t-il précieusement certaines données, de la même manière que la Galerie Borghese collectionne les tableaux du Caravage ? Les souvenirs qui nous marquent doivent-ils être régulièrement ranimés ? En capturant la ville italienne de manière abstraite, minimaliste, Shane Lavalette invite le regardeur à questionner sa propre vision de la préservation. À prendre conscience de cette volonté humaine de soigner les fissures – visibles comme invisibles – qui abîment nos trésors.

 

New Monuments, Éditions Libraryman, 35 €, 32 p.

© Shane Lavalette

© Shane Lavalette

© Shane Lavalette© Shane Lavalette
© Shane Lavalette© Shane Lavalette

© Shane Lavalette© Shane Lavalette

© Shane Lavalette© Shane Lavalette

© Shane Lavalette

© Shane Lavalette

Explorez
The Unmovable Mover : l'usine imaginaire d'Alessandra Leta
© Alessandra Leta
The Unmovable Mover : l’usine imaginaire d’Alessandra Leta
L’artiste italienne Alessandra Leta construit une fiction en fragments, qui prend pour contexte une usine imaginaire de pièces détachées...
12 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tatiana Lopez : s'approprier son histoire à coups d'aiguille
© Tatiana Lopez
Tatiana Lopez : s’approprier son histoire à coups d’aiguille
La délicate broderie qui s’esquisse sur les polaroids de Tatiana Lopez narre l’histoire de minorités. Les récits de femmes et de...
05 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Participez à nos lectures de portfolio sur le thème des fiertés !
© Michael Oliver Love
Participez à nos lectures de portfolio sur le thème des fiertés !
Dans le prolongement de notre dernier numéro – dédié aux fiertés – Fisheye organise des lectures de portfolio le 13 juin 2024....
04 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Here, In Absence : les contemplations en musique de Mikael Siirilä
© Mikael Siirilä
Here, In Absence : les contemplations en musique de Mikael Siirilä
Dans Here, In Absence, Mikael Siirilä donne une nouvelle vie à des photographies que nous vous avions déjà présentées il y a quelques...
31 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l'oppression
© Campbell Addy
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l’oppression
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine tentent de faire entendre les voix des marges et des personnes opprimé·es de la...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
© Michael Ackerman
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
Du 27 juin au 29 septembre 2024, la galerie Anne Clergue Galerie à Arles présente Le monde flottant, de Michael Ackerman et Maciej...
15 juin 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
© Katalin Száraz
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
Katalin Száraz compose, avec La fille du marin, un hommage visuel à la profession de son père. Une série oscillant entre les fantasmes de...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les expositions photo à découvrir cet été !
Paris, 1967 © Joël Meyerowitz
Les expositions photo à découvrir cet été !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
14 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine