Raymond Depardon et David Burnett : la fracture d’un coup d’État au Chili 

31 août 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Raymond Depardon et David Burnett : la fracture d’un coup d’État au Chili 
Daniel Cespedes, suspect de sympathies de gauche, est arrêté dans les sous-sols du stade national, Santiago, 22 septembre 1973. © David Burnett / Contact Press Images
© Raymond Depardon / Magnum photos, 1971

Un demi-siècle après le coup d’État contre le gouvernement populaire au Chili, le Château d’Eau donne à voir le regard que Raymond Depardon et David Burnett ont posé sur le pays. Intitulée Septembre au Chili 1971/1973, l’exposition est à découvrir du 11 septembre 2023 au 7 janvier 2024.

Le 3 novembre 1970, Salvador Allende était élu à la tête du Chili par voie démocratique. Lueur d’espoir pour les classes populaires, il s’éteignit le 11 septembre 1973 dans les affres de l’instabilité politique. De fait, après trois années de régime socialiste, le général Pinochet mena un coup d’État contre le gouvernement en place. Tandis que l’aviation militaire bombardait le palais présidentiel et que les putschistes s’emparaient des lieux, le président en fonction, qui refusait de se rendre, préféra mettre fin à ses jours. S’ensuivit alors une sanglante dictature qui dura jusqu’en 1990. Au total, 3 200 individus perdirent la vie ou furent portés disparus, 38 000 personnes subirent des actes de torture quand plusieurs milliers d’autres quittèrent leur terre natale pour un avenir plus radieux. Présents sur place à deux périodes distinctes, les photographes Raymond Depardon et David Burnett furent témoins, chacun à leur façon, du chavirement du pays.

© David Burnett / Contact Press Images

Pour marquer les 50 ans du coup d’État contre le gouvernement populaire au Chili, le Château d’Eau organise une exposition intitulée Septembre au Chili 1971/1973. Entre les murs de la galerie toulousaine se répondent ainsi les regards de Raymond Depardon et David Burnett. Le premier découvrit le Chili en 1971, soit une année après l’élection du président Salvador Allende, qu’il rencontra à cette occasion. En s’immisçant dans le monde paysan qui lui est familier, il cristallisa l’espérance d’un futur apaisé qui se distillait alors. Arrestations en masse, autodafés de livres, obsèques du poète Pablo Neruda, décédé dans de troublantes circonstances, douze jours après la prise de pouvoir de Pinochet… En 1973, le second dépeignit quant à lui la dure réalité qui suivit l’avènement des putschistes. Si la fracture entre ces deux corpus est palpable, elle souligne avec autant de force toute l’importance des archives.

Un beau livre, édité par Atelier EXB, est également à découvrir.

Atelier EXB
124 photographies noir et blanc
192 pages
49 €
À lire aussi
Paz Errázuriz raconte les vies en marge de la dictature chilienne
Paz Errázuriz raconte les vies en marge de la dictature chilienne
La Maison de l’Amérique latine présente Histoires inachevées, une rétrospective exceptionnelle de la photographe chilienne Paz Errázuriz….
22 juin 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Dictature, torture et fuite : Valeria Arendar part sur les traces de sa mère militante
Dictature, torture et fuite : Valeria Arendar part sur les traces de sa mère militante
Fascinée par les marques du visible, de l’invisible, et la désarticulation de la mémoire, la photographe argentino-mexicaine Valeria…
08 mars 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 12.02.24 au 18.02.24 : un éveil réparateur
© Maurine Tric
Les images de la semaine du 12.02.24 au 18.02.24 : un éveil réparateur
C’est l’heure du récap’ ! Cette semaine, les photographes mis·es en avant par Fisheye ont en commun de transmettre des valeurs de soin et...
18 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
© Cait Oppermann
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
Cette année encore, la RATP a convié Fisheye à investir des stations de son réseau métropolitain. Cette invitation prend place dans le...
17 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet