Reflets

06 août 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Reflets
A l’aide d’un miroir posé en pleine nature, un photographe questionne la conquête de l’espace par l’homme.

En pleine nature, un miroir reflète le paysage dos au photographe. Dans sa série Open fields (en français, “Les champs”), Guillaume Amat offre une double interprétation de ses paysages. Sur quatre des images figure une silhouette sombre, sans visage, comme un leitmotiv. L’artiste français questionne la conquête de l’espace et notre perception en jouant avec un effet d’optique: à la fois devant et derrière l’objectif, l’homme est partout.

Photo extraite de la série "Open fields" © Guillaume Amat
Photo extraite de la série “Open fields” © Guillaume Amat

Réalisés à la chambre 4 x 5, les clichés explorent les limites du cadre photographique. Sur son site, le photographe explique qu’il a puisé son inspiration dans le mythe d’Orphée et Eurydice. Charmeur, Orphée tombe fou amoureux d’Eurydice qui meurt précipitamment. Il la porte jusqu’en enfer pour espérer la ramener à la vie: Hadès, le Dieu des Morts, accepte à condition qu’Orphée ne se retourne pas tant qu’Eurydice n’a pas atteint la lumière du soleil. Cette dernière le suit mais, alors qu’ils sont près du but, Orphée se retourne pour vérifier qu’elle est toujours derrière lui et la perd à jamais. La série de Guillaume fait écho à ce thème du regard vers différentes directions.

Photo extraite de la série "Open fields" © Guillaume Amat
Photo extraite de la série “Open fields” © Guillaume Amat

Le photographe, qui réside à Paris, travaille actuellement sur des projets de narration photographique, à chemin entre le documentaire et la poésie. Début juillet, il a collaboré à la projection des 10 ans de l’association Fétart dans le cadre des Rencontres d’Arles 2015.

©Guillaume-Amat131_fisheyelemag©Guillaume-Amat12_fisheyelemag©Guillaume-Amat11_fisheyelemag©Guillaume-Amat09_fisheyelemag©Guillaume-Amat08_fisheyelemag©Guillaume-Amat07_fisheyelemag©Guillaume-Amat06_fisheyelemag©Guillaume-Amat05_fisheyelemag©Guillaume-Amat04_fisheyelemag©Guillaume-Amat03_fisheyelemag©Guillaume-Amat02_fisheyelemag©Guillaume-Amat01_fisheyelemag

En (sa)voir plus

→ Son site Internet

→ Sa page Facebook

( via Colossal, Ignant et Gameblog )

 

 

Explorez
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde...
06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill