Rencontres : coup de poker en Arles ?

15 novembre 2013   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Rencontres : coup de poker en Arles ?

Dernier épisode en date dans la querelle economico-artistique qui agite la ville d’Arles et questionne le futur des Rencontres internationales de la photographie : François Hébel, directeur du festival en 1986-1987 puis à nouveau depuis 2001, a présenté sa démission le 5 novembre dernier. Divorce véritable, ou porte claquée en forme d’antiphrase grandiloquente ?

Au cœur du désaccord qui oppose le directeur du festival aux mécènes de la Fondation Luma, le parc des Ateliers SNCF où se tiennent chaque été les Rencontres, cédé par la région PACA à la fondation de Maja Hoffmann pour la réalisation d’un “centre d’art et de recherche d’un genre nouveau“, un édifice moderniste signé Franck Gehry. [L’article “Querelle de clichés à Arles” est à lire dans le numéro 3 de Fisheye actuellement en kiosque.]

© Droits réservés

Il y a beaucoup d’atouts aux Rencontres, c’est un festival qui est en très, très bon état ; c’est la raison pour laquelle je trouve absolument scandaleux que, d’un coup, on lui demande de repartir douze ans en arrière“, explique un bon connaisseur du dossier qui a préféré rester anonyme. “Arles, qui a déjà tous les monuments romains, a-t-il besoin de monuments supplémentaires ? Avec quel argent va-t-on équiper ces 10 000 m2 alors qu’on va passer au bulldozer douze ans d’investissements, de cimaises, de lumière, de sécurité payés entièrement sur le budget des Rencontres sans un seul coup de peinture de la mairie ?“, poursuit la même source.

Si François Hébel est pressenti pour succéder à Mark Robbins à la tête de l’International Center of Photography (ICP) de New York, il ne semble pas encore absolument sûr de vouloir quitter la direction des Rencontres. Un conseil d’administration doit se réunir le 16 décembre prochain pour donner son verdict quant à la prolongation de François Hébel à la tête du festival.

Dépité par la preste réaction de la ministre de la Culture et de la Communication et du maire d’Arles à prendre note de sa démission et à tourner la page, François Hébel aurait-il préféré une autre issue et poursuivre l’excellent travail qu’il fait à Arles ? C.T. 

Explorez
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
Il y a 9 heures   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet