Rêveries

23 février 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Rêveries

Dans le cadre du Festival Circulation(s), la Galerie Esther Woerdehoff présente l’œuvre poétique de Maia Flore. Une excursion dans un univers à l’esthétique bien particulière, entre onirisme et réalité.

Artiste transdisciplinaire, Maia Flore s’essaie d’abord au collage et au dessin, avant de se tourner vers la photographie. Celle-ci la charme, grâce à son encrage dans la réalité. « J’y trouve une forme d’aboutissement. Quelque chose de réel, de possible, grâce à la dimension documentaire de l’image », explique l’artiste. Ses clichés nous emportent avec légèreté, portés par la poésie et l’imaginaire. Comme dans un rêve, ils nous emprisonnent. « J’aime rester dans une image, avoir la sensation de me laisser porter. C’est mon approche : créer des lieux de résidence », confie Maia.

Dans le terrier du lapin blanc

Il y a un certain pouvoir, dans les tableaux photographiques de l’artiste. Une envie de s’y glisser, à ses côtés. Car Maia intègre sa présence à ses œuvres. « Ce qui m’intéresse, c’est expérimenter. Positionner mon corps pour essayer de comprendre ma place dans l’espace. Je me laisse guider par mes sensations corporelles, et lorsque l’appareil se déclenche, il retrace le chemin parcouru ». Paysages dénudés, et corps en lévitation, figures écarlates immortalisées dans des positions incongrues… L’œuvre de Maia Flore semble nous emmener dans le pays merveilleux d’Alice, où l’horizon des possibles s’étend à perte de vue. Mais, mondes imaginés ou non, pour la photographe, c’est le résultat qui importe. « Il s’agit simplement de propositions visuelles », dit-elle. « J’aimerais continuer à construire cette esthétique pour savoir où elle ira ensuite ». Une recherche perpétuelle d’où surgissent ces clichés fascinants, comme des vestiges d’un songe oublié.

© Maia Flore

 

© Maia Flore

 

© Maia Flore

 

© Maia Flore© Maia Flore

 

 

 

© Maia Flore

© Maia Flore

© Maia Flore

 

© Maia Flore

© Maïa Flore

Explorez
Zuzana Pustaiová joue de l’accordéon avec les stéréotypes 
One I Love You © Zuzana Pustaiová
Zuzana Pustaiová joue de l’accordéon avec les stéréotypes 
Son format intrigue et son contenu attire l’œil, le livre "One Day Every Day" de l’artiste slovaque Zuzana Pustaiová se compose de...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Erli Grünzweil objets et  histoires farfelues
© Erli Grünzweil
Erli Grünzweil objets et histoires farfelues
Installé à Vienne, Erli Grünzweil compose en images ce qu’il conçoit comme son « monde intermédiaire ». Un lieu incertain, où « tout est...
29 septembre 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Correspondances artificielles : Brea Souders se confie à une IA
© Brea Souders
Correspondances artificielles : Brea Souders se confie à une IA
S’intéressant à l’IA et à son évolution depuis plusieurs années, Brea Souders développe une fascination pour les chatbots et « les...
28 septembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #421 : le temps des parapluies
© JoyZ Kwok/ Instagram
La sélection Instagram #421 : le temps des parapluies
Alors que le temps est aux bottes en caoutchouc et aux manteaux imperméables, notre sélection instagram #421 sort les parapluies !
26 septembre 2023   •  
Écrit par Lucie Guillet et Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Zuzana Pustaiová joue de l’accordéon avec les stéréotypes 
One I Love You © Zuzana Pustaiová
Zuzana Pustaiová joue de l’accordéon avec les stéréotypes 
Son format intrigue et son contenu attire l’œil, le livre "One Day Every Day" de l’artiste slovaque Zuzana Pustaiová se compose de...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Prix IWPA 2023 : une édition marquée par l’engagement des lauréates
© Lee-Ann Olwage
Prix IWPA 2023 : une édition marquée par l’engagement des lauréates
Cette année, 1870 autrices venues de 116 pays différents ont candidaté au Prix IWPA. Un succès retentissant pour l’événement souhaitant...
29 septembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Erli Grünzweil objets et  histoires farfelues
© Erli Grünzweil
Erli Grünzweil objets et histoires farfelues
Installé à Vienne, Erli Grünzweil compose en images ce qu’il conçoit comme son « monde intermédiaire ». Un lieu incertain, où « tout est...
29 septembre 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
La photographe Gauri Gill remporte la dixième édition du Prix Pictet
© Gauri Gill / James Cohan, New York
La photographe Gauri Gill remporte la dixième édition du Prix Pictet
Ce jeudi 28 septembre, Prix Pictet 2023 a été décerné à Gauri Gill. À travers sa série Notes from the Desert, la photographe...
29 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet