Tendance Floue et ses visions d’un monde fragile

Tendance Floue et ses visions d'un monde fragile

Dans leur ouvrage sobrement intitulé Fragiles, les membres du collectif Tendance Floue, en partenariat avec FUJIFILM, offrent de nouveaux imaginaires. Une respiration bienvenue pour (sur)vivre dans un monde devenu incertain.

« Dans ce terrain vague où l’on avance, tout est crypté. À la question de la violence, à la question de la souffrance, à celle du mal, jamais de réponse. » Un homme nous regarde, frontalement. Avec une délicatesse transperçante, il annonce la couleur : avant d’essayer de comprendre, il faut regarder, se regarder. Cet homme donne le la dans un récit choral. Et ce sont les photographes du collectif Tendance Floue qui déroulent la partition. « Pour eux comme pour nous, tout ne tient qu’à un fil », lance Wajdi Mouawad dans la préface de Fragiles. Pandémie, croissance sans fin, solitude, réchauffement de la planète, exode… Le monde est indéniablement vulnérable, fragile. Et les photographes réunis dans cet ouvrage en sont pleinement conscients. « Nous ne sauverons pas les glaciers, leur fin est programmée », affirme Grégoire Eloy. Les images de Ljubiša Danilović témoignent des « conditions de survie effroyables » des migrants et Denis Bourges photographie des militants en pleine asphyxie. Patrick Tournebœuf saisit les cicatrices d’un territoire marqué par l’exploitation charbonnière et Alain Willaume « les murmures » de la mer Morte, maltraitée par les hommes. « Dans le fond des yeux, une étincelle, une poussière donnent à voir le monde dans son immensité. » Celui qui signe la première image – Mat Jacob – résume à merveille la démarche du collectif. 

© Tendance Floue© Tendance Floue

À la hauteur de l’esprit qui nous hante

Mais il faut savoir aller au-delà du constat. Regarder plus loin et ne jamais cesser d’explorer. Dans cet ouvrage – résultat d’un projet amorcé il y a plus d’un an et soutenu par Fujifilm – chaque membre du collectif a su trouver dans cette fragilité une force créatrice. Le monde est en dérive, alors naviguons avec Yohanne Lamoulère d’île en cabane, à la rencontre de ce qu’il nous reste de familier. Le temps file, alors créons des moments suspendus en famille, et en pleine nature. Si Bertrand Meunier a trouvé refuge avec les siens dans le Pays Basque, d’autres se tournent vers les traditions. Philippe Lopparelli s’est rendu en Roumanie pour chasser les mauvais esprits et Flore-Aël Surun cherche son chemin auprès de druides et sorcières. Meyer s’éloigne lui aussi de la réalité. En jouant de la pesanteur, il s’ouvre au monde des rêves. C’est là que réside la puissance de cet ouvrage, le collectif fait de cette fragilité « le socle d’imaginaires nouveaux » et pour reprendre les mots du dramaturge et directeur du théâtre de la Colline, il a choisi de « porter la puissance de la fragilité contre la férocité du pouvoir ». Ici, la singularité des uns fusionnent avec les maux de notre siècle et les interrogations existentielles se perdent dans des instants de pure grâce. « C’est dans la fragilité de nos balbutiements que nous sommes à la hauteur de l’esprit qui nous hante », conclut très justement l’homme de théâtre.

Fragiles, Textuel, 45 €, 192p. mercredi 6 juillet de 10h à 12h30Rencontre / signature à Arles : mercredi 6 juillet à 11h à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz (18 rue de la Calade) et vendredi 8 juillet de 10h à 12h à la Croisière (65 Boulevard Émile Combes)

 

© Tendance Floue © Tendance Floue © Tendance Floue

© Tendance Floue

Explorez
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l'œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
© Jérémy Appert / Courtesy of Circulation(s)
Dans l’œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
Jérémy Appert, dont le travail est exposé au festival Circulation(s) jusqu’au 2 juin prochain, a côtoyé pendant plusieurs années celles...
13 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
© Alice Pallot
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
Itinérances Foto Sète revient pour sa 2e édition, en réunissant des photographes de tout horizon pour raconter le monde contemporain....
09 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Être là : à Zone i, une exposition à la marge
©Alexa Brunet / Grande commande photojournalisme
Être là : à Zone i, une exposition à la marge
Du 9 mai au 3 novembre 2024, l'espace culturel dédié à l’Image et l’Environnement Zone i accueille Être là, une exposition collective de...
08 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas