Tobias Nicolai souligne l’exotisme de l’ordinaire

19 novembre 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tobias Nicolai souligne l’exotisme de l’ordinaire

« Les photojournalistes pure-souche trouveront sûrement mon travail abstrait, et les artistes plus expérimentaux en riront sans doute. Mais j’aime bien me trouver entre ces deux opposés, à partager ma propre vision de la réalité », confie Tobias Nicolai. Né en 1987, l’auteur, installé au Danemark s’est formé à la Danish School of Media and Journalism. Depuis, il partage son temps entre commandes et projets personnels. Et, au cœur de ses derniers, il assemble des fragments insolites du quotidien, des bribes d’ordinaire qu’il transforme en écrins précieux. « J’ai une fascination sans borne pour l’exotisme de notre propre environnement. Je souhaite questionner nos perceptions et nos attentes de ce qui nous entoure, souligner la dimension extraordinaire du mondain », complète-t-il. Une montagne de fruits, un animal de compagnie, un portrait flouté… Dans les images de Tobias Nicolai, la normalité s’efface, laissant place à une mosaïque acidulée au goût indescriptible. Des clichés intenses, s’imprimant sur les iris et laissant derrière eux un écho obsédant.

© Tobias Nicolai© Tobias Nicolai

 

© Tobias Nicolai

© Tobias Nicolai© Tobias Nicolai
© Tobias Nicolai© Tobias Nicolai

 

© Tobias Nicolai© Tobias Nicolai

 

© Tobias Nicolai

 

© Tobias Nicolai© Tobias Nicolai
© Tobias Nicolai© Tobias Nicolai

 

© Tobias Nicolai© Tobias Nicolai

 

© Tobias Nicolai

 

© Tobias Nicolai© Tobias Nicolai

© Tobias Nicolai

Explorez
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
© Julien Athonady
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
Nos coups de cœur de la semaine, Julien Athonady et Nika Sandler, emploient le médium photographique comme une manière d'entrer au plus...
15 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine