Un monde sans médias

09 janvier 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Un monde sans médias

Sujets insolites ou tendance, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Que deviendrions-nous sans médias et autres réseaux sociaux ? À travers une mise en scène aseptisée, Pamela Chemla s’interroge sur notre hyperconnectivité.

Pamela Chemla

, photographe de 28 ans installée en France, est tombée amoureuse de la photographie durant une expédition en Amazonie. « Cette immense nature m’a permis de me reconnecter à ma propre essence », confie-t-elle. À travers ses travaux, cette ancienne directrice artistique explore « notre capacité à voir les choses autrement. En jouant avec les images, je perturbe l’œil et laisse entrevoir une autre réalité ». Loin des paysages verdoyants d’Amérique du Sud, elle se penche, avec son projet Expérience, sur l’hyperconnectivité.

Lorsque le voile tombe

« Constamment stimulés par de nombreux médias, nous avons développé la peur du rien,

explique Pamela Chemla. Emprisonnés malgré nous dans une bulle de divertissement, nous voyons notre existence comme une fête perpétuelle. » Mais sans cette connexion continue, que devenons-nous ? Le rien devient-il une phobie de notre société ? Dans Expérience, la photographe s’interroge sur la notion d’identité, mise à mal par les réseaux sociaux. « Lorsque le voile tombe, la réalité reste tout aussi terrifiante », déclare-t-elle.

Dans une mise en scène aseptisée, les expressions figées des modèles interpellent. Qui sont-ils ? Des mannequins aux accessoires colorés ? Ou les cadavres d’une maison funéraire ? Passifs, ils oscillent entre deux réalités. L’univers trompeur des médias, et le néant dissimulé derrière les artifices.

© Pamela Chemla© Pamela Chemla
© Pamela Chemla© Pamela Chemla
© Pamela Chemla© Pamela Chemla

© Pamela Chemla

Explorez
La sélection Instagram #421 : le temps des parapluies
© JoyZ Kwok/ Instagram
La sélection Instagram #421 : le temps des parapluies
Alors que le temps est aux bottes en caoutchouc et aux manteaux imperméables, notre sélection instagram #421 sort les parapluies !
26 septembre 2023   •  
Écrit par Lucie Guillet et Milena Ill
Rolling Paper #5 : les rêves éveillés de Francesco Merlini
© Francesco Merlini
Rolling Paper #5 : les rêves éveillés de Francesco Merlini
Dans "Better in the Dark than His Rider", Francesco Merlini dévoile un récit visuel intime et universel sur l’endormissement et les...
25 septembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Ee don tehm foh eat : À table, avec Ngadi Smart
© Ngadi Smart
Ee don tehm foh eat : À table, avec Ngadi Smart
Les œuvres de Ngadi Smart, révélatrices d’une multitude de couleurs et d’un certain goût pour le surréalisme, impressionnent. À...
23 septembre 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Les extrêmophiles microscopiques d'Interspecifics Lab
© Interspecifics Lab
Les extrêmophiles microscopiques d'Interspecifics Lab
Créé en 2013 à Mexico, le collectif Interspecifics Lab étudie depuis ses débuts les différents phénomènes physiques, biologiques et...
21 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #58 : Paola Paredes et la brutalité des thérapies de conversion
06:21
© Fisheye Magazine
Focus #58 : Paola Paredes et la brutalité des thérapies de conversion
C’est l’heure du rendez-vous Focus de la semaine ! Cette semaine, Paola Paredes revient sur Until You Change. Dans cette série, la...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Verzasca Foto Festival : la jeunesse comme terrain de liberté
© Mariam Mtsariashvili
Verzasca Foto Festival : la jeunesse comme terrain de liberté
Jusqu’au 7 octobre, le festival Verzasca Foto Festival accueille des jeunes photographes internationaux·les dans un cadre bucolique, où...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Les mises en scène engagées de Fatimazohra Serri
Red flags © Fatimazohra Serri
Les mises en scène engagées de Fatimazohra Serri
Âgée de 28 ans, la photographe marocaine Fatimazohra Serri utilise le médium comme un exutoire. De nature controversée, ses clichés...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Pour sa troisième vente aux enchères, l’AFP propose 200 tirages contemporains
Le détenteur du record du monde, Cochiti, le Whippet, saute dans l'eau pour enregistrer la distance de son saut lors du Dock Dogs West Coast Challenge à Bakersfield, en Californie, le 26 février 2016. - Le record du monde actuel est de 9,4 mètres. Le Dock Diving est un sport dans lequel des chiens s'affrontent pour gagner des prix en sautant d'un quai à l'autre dans une piscine. © Mark Ralston / AFP
Pour sa troisième vente aux enchères, l’AFP propose 200 tirages contemporains
À compter du 29 septembre 2023, l’Agence France-Presse présentera 200 tirages de collection au Quai de la Photo. Répondant à la...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet