Un road trip empreint de liberté

05 août 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Un road trip empreint de liberté

6000 kilomètres parcourus en cinq semaines. Dans Westside Journey, Fred Goyeau capture son road trip le long de la côte ouest des États-Unis. Un projet simple et poétique capturant la diversité du territoire américain.

Passionné par le 8e art, c’est naturellement que le photographe français Fred Goyeau s’est dirigé vers un CAP photographie, puis vers le laboratoire photographique. Grand connaisseur du tirage noir et blanc, l’auteur s’attache à sublimer les clichés que ses clients lui apportent. « Lorsqu’on réalise les tirages d’un photographe, on rentre dans son univers, on l’accompagne dans son récit, notre technique lui permet de raconter sa propre histoire », confie Fred Goyeau, qui met également sa maîtrise au service de ses propres images. « Au fur et à mesure, peut-être avec la maturité, j’ai souhaité, à mon tour, partager mes histoires », précise-t-il.

La série Westside Journey se lit comme un carnet de bord visuel, retraçant une errance familiale sur le continent américain. « J’utilisais un boîtier 24×36, assez basique, et un autre encore plus simple pour les snapshots ; un équipement facile à utiliser et idéal pour le voyage », commente Fred Goyeau. Au cours de 6000 kilomètres parcourus sur la côte ouest des États-Unis, le photographe a coupé le moteur de sa voiture çà et là, afin d’immortaliser un paysage, un souvenir particulier. Minimaliste et poétique, l’ensemble illustre avec simplicité un road trip empreint de liberté.

Un récit touchant

Du quartier résidentiel de Palm Springs à Los Angeles, à la folie de Las Vegas en passant par les panoramas sauvages des grands parcs nationaux, Fred Goyeau a passé cinq semaines à découvrir l’Amérique. Si ses images capturent un territoire parcouru par de nombreux artistes, elles racontent une histoire personnelle. « On peut distinguer une évolution du début à la fin de ma narration, explique l’auteur. Les premières images paraissent épurées, puis, au fil du road trip, l’humain intègre les clichés. » Fasciné par la lumière, la géométrie, mais aussi l’isolement et la solitude, le photographe fabrique un récit touchant. Composées avec soin, ses photographies évoquent le vide apaisant des grands espaces naturels comme la douce nostalgie d’un passant, perdu, seul dans une grande ville américaine. Pour Fred Goyeau, les États-Unis sont faits de contrastes : les espaces abandonnés côtoient les rues fourmillantes, et le calme d’un gigantesque canyon s’efface rapidement face au tumulte et à la décadence d’un Las Vegas. En mêlant minimalisme et street photography, paysages et portraits, l’auteur donne à voir une Amérique riche et bigarrée. Un bel hommage à ce territoire si inspirant.

© Fred Goyeau

© Fred Goyeau

© Fred Goyeau

© Fred Goyeau© Fred Goyeau

© Fred Goyeau© Fred Goyeau

© Fred Goyeau© Fred Goyeau

© Fred Goyeau© Fred Goyeau© Fred Goyeau

© Fred Goyeau

Explorez
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
© Eudora Welty
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
Du 26 juin au 29 septembre le Pavillon Populaire de Montpellier exposera Eudora Welty et Gabriele Münter, deux femmes artistes majeures...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Portrait(s) : une errance photographique au cœur de Vichy
Arielle Bobb-Willis - Production en résidence dans le cadre des Jeux Olympiques Paris 2024 - Corps à corps > Louis Prades, Académie de natation Philippe Croizon de Vichy © Arielle Bobb-Willis. Courtesy Galerie Les filles du calvaire, Paris
Portrait(s) : une errance photographique au cœur de Vichy
Vichy se transforme en une galerie d'art à ciel ouvert pour la 12ᵉ édition du festival Portrait(s), du 7 juin au 29 septembre. Cette...
12 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
PHotoESPAÑA : la jeune création célèbre le mouvement permanent
© Marina Núñez
PHotoESPAÑA : la jeune création célèbre le mouvement permanent
PHotoESPAÑA 2024 investit plusieurs lieux et villes en Espagne et se penche sur le thème du mouvement permanent. L’exposition collective...
07 juin 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Pour Quentin Fromont, le diable est un Apollon
© Quentin Fromont
Pour Quentin Fromont, le diable est un Apollon
Dans Croupir dans la chaleur des autres, Quentin Fromont entreprend un voyage halluciné au cœur d'un littoral sensuel, où les corps...
06 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
How I Met Jiro : les marges d'Osaka révélées par Chloé Jafé
© Chloé Jafé
How I Met Jiro : les marges d’Osaka révélées par Chloé Jafé
Avec How I Met Jiro, livre édité conjointement par The(M) Editions et IBASHO, Chloé Jafé clôt une trilogie en trois chapitres qui conte...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
© Eudora Welty
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
Du 26 juin au 29 septembre le Pavillon Populaire de Montpellier exposera Eudora Welty et Gabriele Münter, deux femmes artistes majeures...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
© Campbell Addy
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
Jeune photographe à l'ascension fulgurante, Campbell Addy s'engage corps et âme pour offrir une visibilité aux personnes noires et queer...
13 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
© Michael Young
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·es dans nos pages....
12 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas