Vieux caleçons, Sara Moon et l’amour : le portrait chinois de Gabriel Dia

02 février 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Vieux caleçons, Sara Moon et l’amour : le portrait chinois de Gabriel Dia

Adepte de l’autoportrait, le photographe d’origine sénégalaise Gabriel Dia met son corps en scène pour exprimer ses émotions. Au rythme de danses traditionnelles, ou même sublimé par des jeux de contrastes, des aquarelles, son travail s’imprègne de l’univers LGBTQIA+ et encourage une quête insatiable de liberté. « Depuis l’adolescence, j’ai été confronté à ce choix entre l’hétérosexualité et l’homosexualité, et pourtant à l’intérieur de moi, j’étais, et je suis toujours persuadé qu’on peut tomber amoureux d’un être et pas d’un genre », nous confiait-il, en ce début d’année. Un hymne à la tolérance, à découvrir à la Fisheye Gallery, du 20 janvier au 5 mars 2022.  En attendant, découvrez qui se cache derrière ces œuvres aussi sensibles que colorées à travers son portrait chinois !

Si tu étais…

Une de tes images ?

Que je sois visible ou non, toutes mes images sont des autoportraits. Je les suis toutes.

© Gabriel Dia

Un sujet rêvé ?

L’amour – seul l’amour sauvera le monde.

© Gabriel Dia

Un décor à photographier ?

La mer, je ne peux pas vivre sans elle.

© Gabriel Dia

Un compte Instagram ?

@adelinecare© Adeline Care

Un secret ?

J’ai un vieux caleçon sur la tête, transformé en cagoule.

© Gabriel Dia

Un morceau de musique ?

Suspended in Gaffa

de Kate Bush.

© Gabriel Dia

Un genre photographique ?

J’adore l’accident.

© Gabriel Dia

Une période historique ?

Le futur.

© Gabriel Dia

Une ville ?

Elche, en Espagne.

© Gabriel Dia

Quelqu’un avec qui réaliser un projet ?

Mon chéri !

© Gabriel Dia

Un animal ?

Un chien.

© Gabriel Dia

Un livre ?

Nudi 

de Paolo Roversi.

Un conte ?

Tadjabone, un conte sénégalais.

© Gabriel Dia

Une exposition ?

Sarah Moon au Musée d’Art moderne

.

© Sarah Moon

Une couleur ?

Le bleu.

© Gabriel Dia

© Gabriel Dia

Explorez
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 8 heures   •  
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
À l'instant   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 8 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet