Vos découvertes préférées du mois de novembre

18 décembre 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Vos découvertes préférées du mois de novembre

Focus sur les trois découvertes préférées des lecteurs, présentées en novembre 2018 sur le site de Fisheye : Céline Bodin, Lin Zhipeng et Mirka Laura Severa.

1. Céline Bodin

Céline Bodin

, photographe française de 28 ans, se spécialise dans le portrait. Ses séries, déclinées en thèmes, interrogent la notion de genre et les coutumes de notre culture occidentale. Entretien avec une artiste passionnée.

© Céline Bodin

© Céline Bodin

© Célin Bodin

2. Lin Zhipeng 

Découvert par la commissaire d’exposition Anna Mistal, Lin Zhipeng se positionne comme un défenseur de la liberté. « Nous poursuivons tous les deux un même objectif : vivre aussi honnêtement et librement que possible. Une quête intégrant la culture et les traditions de la société. Comme il n’est pas évident de vivre librement… nous sommes souvent associés à des provocateurs ! », confie Anna. Une ode à la jeunesse chinoise, fascinante et décalée.

© Lin Zhipeng, aka No.223

© Lin Zhipeng, aka No.223© Lin Zhipeng, aka No.223

© Lin Zhipeng

3. Mirka Laura Severa

Mirka Laura Severa

est une photographe et graphiste installée à Amsterdam. Son travail mélange images et animations abstraites et colorées. « Je puise mon inspiration dans une pâtisserie au coin de la rue, au supermarché, ou encore à l’aéroport. J’observe les gens où que je sois ! », confie l’artiste. Pourtant, l’homme est souvent absent de ses créations, ne laissant que des traces, des indices étranges : un costume, une machine, un fragment de corps… Le résultat forme un ensemble aux tons pop résolument absurde.

© Mirka Laura Severa

© Mirka Laura Severa© Mirka Laura Severa

© Mirka Laura Severa

Image d’ouverture © Célin Bodin

 

Explorez
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
© Julien Athonady
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
Nos coups de cœur de la semaine, Julien Athonady et Nika Sandler, emploient le médium photographique comme une manière d'entrer au plus...
15 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine