À Lectoure, l’été se pare d’inventivité et de création inédites

22 mai 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
À Lectoure, l’été se pare d’inventivité et de création inédites

Du 15 juillet au 24 septembre 2023 se déroulera L’été photographique de Lectoure. À l’occasion de cette nouvelle édition, l’évènement rend hommage à son histoire et dévoile une programmation aux écritures sensiblement touchantes.

Devenu une véritable institution depuis sa création, L’été photographique de Lectoure se déploie à nouveau – dès juillet – sur les cimaises du Centre d’art et de photographie de la ville, ainsi que dans plusieurs lieux emblématiques du patrimoine lectourois. Pendant trois mois, les visiteur·rices sont invité·es à découvrir des expositions temporaires, à participer à des évènements dans des espaces atypiques et à expérimenter ou partager avec les artistes exposé·es. Après une édition 2022 placée sous la thématique Faire flamboyer l’avenir, le festival entend aujourd’hui rendre hommage à son histoire et à celle plus largement de son peuple. « L’histoire, petite et grande, et les diverses mémoires du lieu, pour certaines méconnues, constituent le fil rouge de cette programmation. Sans jamais apporter de réponse littérale, chacun des projets et des artistes invités abord quelques aspects essentiels de l’identité de Lectoure : carrefour de rites spirituels, spectatrice lointaine, mais concernée des guerres du passé et du présent ou encore poste d’observation privilégiée du paysage sans oublier territoire où cohabitent diverses manières de vivre la ruralité et le travail de la terre », écrit Damarice Amao, commissaire de cette édition 2023.

L’esprit du lieu

Porté·es par une envie d’investir de nouveaux champs de l’image, de diversifier les formes et formats d’exposition, de donner de l’élan aux artistes émergent·es ou encore d’accueillir de nouvelles écritures curatoriales, les organisateurices de L’été photographique, sous l’impulsion de l’équipe du Centre, ont laissé cette année carte blanche à Damarice Amao. Docteure en histoire de l’art, historienne de la photographie, attachée de conservation au Cabinet de la photographie du Musée national d’art moderne / Centre Pompidou, la commissaire d’exposition de cette saison réserve de belles surprises pour Lectoure. En effet, d’une nature curieuse, Damarice Amao semble intéressée avant toute chose par la transmission, qu’elle soit intime ou historique, et souhaite apporter un regard neuf sur les choses en mettant en avant de nouvelles figures du 8e art, ou des personnalités en marge. En témoigne le parcours artistique qu’elle a conçue autour de différent·es artistes et collectifs engagés. Ainsi, seront au rendez-vous, entre autres, Marguerite Bornhauser, le réseau Diagonal et leur programme « Stand Up With Ukraine », Hanako Murakami, Nicolas Tubéry ou encore des œuvres de la défunte artiste italienne Lisetta Carmi. La promesse d’un été artistiquement éveillé.

 

Pour plus d’informations sur la programmation rendez-vous ici.

© Marguerite Bornhauser / Carlos Carvalho© Marguerite Bornhauser

© Marguerite Bornhauser

© Mila Teshaieva

© Mila Teshaieva / réseau Diagonal et leur programme « Stand Up With Ukraine »,

© Stéphanie Solinas

© Stéphanie Solinas

Image d’ouverture : © Stéphanie Solinas

Explorez
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
© Mark McKnight, Him, Shadow (2020)
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
Maîtresse de conférences à l’université de Brighton, en Angleterre, l’artiste suédoise multidisciplinaire Åsa Johannesson vient de...
20 juin 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
Le musée du quai Branly - Jacques Chirac dévoile les lauréat·es du Prix pour la photographie
Familia 1 © Felipe Romero Beltrán
Le musée du quai Branly – Jacques Chirac dévoile les lauréat·es du Prix pour la photographie
Julie Gough, Priyadarshini Ravichandran et Felipe Romero Beltrán sont les lauréat·es du Prix pour la photographie du musée du quai Branly...
20 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
© Kourtney Roy
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
Lauréat·e·s de la 6e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, la photographe Kourtney Roy et le compositeur Mathias Delplanque lèvent le...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
En ce premier jour de l’été, partout en France, la musique est à l’honneur. À cet effet, nous vous avons sélectionné une série de...
21 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuis son exploration...
21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin