Abysses, existence, photojournalisme : dans la photothèque d’Orianne Ciantar Olive

10 janvier 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Abysses, existence, photojournalisme : dans la photothèque d’Orianne Ciantar Olive
© Orianne Ciantar Olive
Si tu devais ne choisir qu’une seule de tes images, laquelle serait-ce ? © Orianne Ciantar Olive

Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur les œuvres et les sujets qui les inspirent particulièrement. Aujourd’hui, la photojournaliste Orianne Ciantar Olive, publié dans le Fisheye #63, nous plonge dans son univers. Marquées par les conflits, ses compositions, dont les nuances oscillent du monochrome aux orangés, s’intéressent au devenir de nos sociétés. 

Si tu devais ne choisir qu’une seule de tes images, laquelle serait-ce ?

Celle-là [à gauche, NDLR], parce que personne ne triche et tout y est fragile : l’amour, le lien et le poids de l’histoire.

La première photographie qui t’a marquée et pourquoi ?

Les photographies issues du livre Errance de Raymond Depardon. Pour moi, c’était un cinéaste, j’étudiais son film San Clemente pour mon mémoire de fin d’études en cinématographie. Quand j’ai découvert sa photographie, c’était par ce livre, et ça a laissé une empreinte très forte. Ces tirages, c’était ce que je vivais, constamment sur la route. Il m’a permis de réaliser qu’on pouvait transcender ce type d’expériences, et que c’était « saisissable ». 

© Orianne Ciantar Olive
© Orianne Ciantar Olive
© Orianne Ciantar Olive

Un shooting rêvé ?

Une création pluridisciplinaire avec PJ Harvey.

Un ou une artiste que tu admires par-dessus tout ?

Etel Adnan. La poète, la peintre, la philosophe. 

Une émotion à illustrer ?

Celle que personne ne pourra jamais illustrer, celle de la toute dernière seconde. 

Un genre photographique, et celui ou celle qui le porte selon toi ?

Je peux en citer deux. Mon premier amour, le photojournalisme, porté par des photographes comme Seamus Murphy. Et celui des urgences de vivre, porté, lui, par Nan Goldin.

© Orianne Ciantar Olive
© Orianne Ciantar Olive

Un territoire, imaginaire ou réel, à capturer ?

Les abysses, les territoires sous-marins. 

Une thématique que tu aimes particulièrement aborder et voir aborder ?

L’existence, le devenir.

Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ?

Celle sur Lee Miller au musée d’Art moderne de San Francisco, en 2008.

Une œuvre d’art qui t’inspire particulièrement ?

Frise de la vie d’Edvard Munch, et plus généralement l’ensemble de son œuvre.

© Orianne Ciantar Olive
© Orianne Ciantar Olive
© Orianne Ciantar Olive
À lire aussi
Hadès, Antoine d’Agata et Deauville, dans la photothèque de Céline Croze
© Céline Croze
Hadès, Antoine d’Agata et Deauville, dans la photothèque de Céline Croze
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur…
07 décembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Daido Moriyama, ivresse et mystère, dans la photothèque d’Elie Monférier
© Elie Monferier
Daido Moriyama, ivresse et mystère, dans la photothèque d’Elie Monférier
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur…
21 décembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
21 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas