A(c)rt for Beirut : l’art au service du Liban

22 septembre 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
A(c)rt for Beirut : l’art au service du Liban

La plateforme artistique A(c)rt for Beirut lance une vente d’œuvres d’art solidaire, afin de soutenir et d’aider les Libanais. Craquez avant le 1er octobre !

Depuis le 4 août 2020, le Liban souffre. L’explosion qui a détruit Beyrouth a fait de nombreuses victimes et a enlisé la population entière. Mais comment agir, comment aider lorsque des milliers de kilomètres nous sépare d’une crise ? Le 15 septembre, les graffeurs libanais Spaz, EpS et Exist ont lancé A(c)rt for Beirut, une plateforme artistique et solidaire. Depuis, une vingtaine d’auteurs venus de Bruxelles, Paris, ou encore New York les ont rejoints. L’objectif ? Collecter un maximum de fonds pour apporter un soutien financier direct à la population.

Faire évoluer la situation

Photographes, graffeurs, illustrateurs… Les artistes d’Ar(c)t for Beirut sont tous intimement liés au Liban – ils y ont travaillé, vécu, voyagé. Sur cette plateforme, ils mettent en vente leurs créations, et tentent de faire évoluer la situation. Pour participer, pas besoin d’être un collectionneur fortuné : les prix oscillent entre 20 € et 2000 €. Une manière d’acquérir une œuvre tout en réalisant une bonne action !

Parmi les photographies mises en vente, celles de Lisa Miquet documentent l’émergence de la scène graffiti au cœur du pays. Un travail extrait de Bombing Beirut, une série documentaire de 8 épisodes diffusée par Canal +. Doctorante en sociologie de l’art du Moyen-Orient et photographe, Joséphine Parenthou a fait de Beyrouth sa maison. Là-bas, elle s’intéresse aux sensations échangées entre les sujets humains et urbains, et réalise des clichés tendres et humanistes. Benjamin Rifon, quant à lui, voyage aux quatre coins du monde, sans jamais lâcher son boîtier. Au Liban, il réalise chemistry graffiti, un hommage à quatre citoyens de Beyrouth qui peignent leur ville et imaginent une nouvelle communauté. Une série urbaine et colorée.

 

Vous pouvez participer à la vente jusqu’au 1er octobre. Rendez-vous par ici !

© Benjamin Rifon

© Benjamin Rifon

© Benjamin Rifon

© Lisa Miquet© Zepha

© à g. Lisa Miquet, à d. Zepha

© Lisa Miquet

© Lisa Miquet

© Joséphine Parenthou© Joséphine Parenthou

© Joséphine Parenthou

© Joséphine Parenthou

Image d’ouverture : © Joséphine Parenthou

Explorez
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •