Anaïs Tondeur remporte le Prix Photographie & Sciences 2023

09 novembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Anaïs Tondeur remporte le Prix Photographie & Sciences 2023
© Anaïs Tondeur
© Anaïs Tondeur

La nouvelle est tombée : Anaïs Tondeur devient la troisième lauréate du Prix Photographie & Sciences pour Fleurs de feux, le témoignage des cendres. Sa série primée rend compte d’une étude menée sur ces végétaux qui parviennent à pousser dans les sols extrêmes de l’anthropocène

Succédant à Richard Pak et à Manon Lanjouère, Anaïs Tondeur remporte l’édition 2023 du Prix Photographie & Sciences. À l’origine de ce dernier se trouve une volonté de réunir deux disciplines que tout semble opposer. « Si la première convoque le sensible et les imaginaires, la seconde s’inscrit dans la raison et la réalité. Et pourtant, à y regarder de plus près, elles ont en commun de questionner le monde en rendant visible l’invisible, repoussant les frontières de la connaissance, donnant à voir autrement. Si la photographie raconte les circonvolutions du monde, les sciences nous aident à mieux les comprendre », souligne Philippe Guionie, délégué général de la récompense. La démarche – encouragée par la Résidence 1+2, le ministère de la Culture, l’ADAGP, le CNRS, Stimultania, Picto Foundation et les partenaires médias Sciences et Avenir – La Recherche et Fisheye – a ainsi pour vocation de soutenir un ou une artiste dans l’aboutissement d’un projet, qui entremêle ces deux champs de recherche, aux côtés de scientifiques. 

© Anaïs Tondeur
© Anaïs Tondeur
© Anaïs Tondeur

Des milieux modifiés par l’activité humaine

Après avoir écumé un certain nombre de candidatures, le jury s’est réuni le 3 octobre dernier, au cœur des locaux de l’ADAGP, et s’est donc accordé sur le nom d’Anaïs Tondeur. L’heureuse élue remporte une dotation de 7 000 € lui permettant de poursuivre Fleurs de feux, le témoignage des cendres. Pluridisciplinaire, sa série soulève des interrogations ayant trait à l’écologie, à l’archéo-botanique et la philosophie. « Le premier geste de ce projet a pris forme avec le philosophe Michael Marder et la flore irradiée de la Zone d’exclusion à Tchernobyl. Intitulé Tchernobyl Herbarium, cet herbier s’épaissit chaque année d’un nouveau fragment textuel et rayographique, créé par l’empreinte directe de spécimens végétaux radioactifs sur feuilles photosensibles », explique l’artiste. 

Pour la prochaine étape de création, Anaïs Tondeur et Michael Marder s’intéresseront aux plantes rudérales ou, autrement dit, qui évoluent dans un milieu modifié par l’activité ou la présence humaine. Pour ce faire, le duo se rendra sur la Terre des Feux, dans la région de Naples, où se trouve la plus grande décharge à ciel ouvert d’Europe. « Dans un protocole photographique expérimental et écologique, je recueillerai la trace du corps de ces plantes sans les extraire des sols. Cette rencontre par l’image aura ainsi lieu sans autre intervention qu’une mise en contact des éléments en présence », poursuit l’artiste. En résulteront alors de nouveaux tirages dans lesquels les fleurs éclatantes brilleront dans un fond brumeux, semblable à la nuit promise par l’anthropocène poussé à son paroxysme. 

À lire aussi
« Inventer d’autres façons de penser la place de l’humain parmi le vivant »
« Inventer d’autres façons de penser la place de l’humain parmi le vivant »
Rencontre avec la photographe Anaïs Tondeur qui revient sur sa résidence avec la Fondation Photo4Food, dans le cadre du Festival Planches…
12 janvier 2021   •  
Écrit par Finley Cutts
Nicolas Hrycaj : « Après les fleurs », il y aura le feu de vie
Nicolas Hrycaj : « Après les fleurs », il y aura le feu de vie
Après les fleurs, c’est l’histoire d’un paysage volcanique poétiquement fertile. Avec cette série, Nicolas Hrycaj nous transporte au cœur…
16 février 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Explorez
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l'œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
© Jérémy Appert / Courtesy of Circulation(s)
Dans l’œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
Jérémy Appert, dont le travail est exposé au festival Circulation(s) jusqu’au 2 juin prochain, a côtoyé pendant plusieurs années celles...
13 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
© Alice Pallot
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
Itinérances Foto Sète revient pour sa 2e édition, en réunissant des photographes de tout horizon pour raconter le monde contemporain....
09 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Être là : à Zone i, une exposition à la marge
©Alexa Brunet / Grande commande photojournalisme
Être là : à Zone i, une exposition à la marge
Du 9 mai au 3 novembre 2024, l'espace culturel dédié à l’Image et l’Environnement Zone i accueille Être là, une exposition collective de...
08 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
À l'instant   •  
Écrit par Hugo Mangin
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
© Joël Meyerowitz
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Il y a soixante ans, le photographe américain Joël Meyerowitz foulait le sol de la ville de Málaga, en Espagne. Cette année, du 15 juin...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas