Andras Ladocsi, à la recherche de la vérité

30 novembre 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Andras Ladocsi, à la recherche de la vérité

Andras Ladocsi, installé à Budapest, a d’abord voulu être gymnaste professionnel. En grandissant, les arts, notamment le dessin, le graffiti et la photographie, ont pris plus de place dans sa vie. Aujourd’hui, l’artiste s’intéresse à la notion de vérité. Curieux, il observe le monde à la recherche d’un geste, d’un instant honnête. « Il peut s’agir d’un moment intime, personnel, tout comme d’une vérité universelle », déclare-t-il. Selon le photographe, on ne peut connaître personne par cœur, pas même ses amis ou sa famille. « Nous avons donc l’opportunité d’observer l’étrange s’installer dans le toucher, dans les mouvements des gens, dans la façon dont ils interagissent », précise-t-il. Ainsi, la spontanéité sublime le réel. Une certaine douceur se dégage des clichés d’Andras Ladocsi, souvent grâce à la lumière douce et naturelle qui illumine ses mises en scène. Une main caressante, un regard absent, ou encore une larme coulant le long d’une joue, chaque cliché traite avec poésie du quotidien. « Cette tendresse est représentative de ma vision du monde », conclut le photographe.

© Andras Ladocsi

© Andras Ladocsi© Andras Ladocsi

© Andras Ladocsi

© Andras Ladocsi© Andras Ladocsi

© Andras Ladocsi© Andras Ladocsi© Andras Ladocsi© Andras Ladocsi© Andras Ladocsi© Andras Ladocsi© Andras Ladocsi

© Andras Ladocsi

Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet