Au micro de « Regardez voir » #100

27 juin 2019   •  
Écrit par Mélanie Baume
Au micro de « Regardez voir » #100

Jusqu’au 1er septembre à Vendôme, le festival Promenades Photographiques accueille le project Hémopoiesis de Thierry Arensma. Focus ensuite sur Brésils, signé Ludovic Carème, à découvrir à la Friche la Belle de Mai à Marseille jusqu’au 29 septembre. Au micro de « Regardez voir » #100

Parmi les 24 expositions au festival Promenades Photographiques, à Vendôme, Thierry Arensma présente son projet Hémopoiesis au Manège Rochambeau. Le photographe intègre dans une usine désaffectée des chevaux fantasmagoriques. Au cours de la première guerre mondiale, près de 1 400 chevaux, saignés chaque jour dans cette usine afin d’obtenir un sérum appelé « hémopoïesis ». Une opération pour lutter contre l’anémie des soldats. À travers ce projet, il juxtapose le passé et le présent, et opère un saut entre le réel et le rêve. Avec une grande délicatesse, le photographe fusionne le monde de l’industrie avec l’univers animalier – un hommage à l’égard de ces bêtes dociles.

© Thierry Arensma

© Thierry Arensma

Une tendresse qui retient notre regard

À travers son exposition Brésils, à la Friche la Belle de Mai, à Marseille, Ludovic Carème se fait le témoin d’une société injustement délaissée et oubliée sur le bord d’une autoroute, au dessus des égouts ou encore dans la favela d’Agua Branca à Sao Paulo, au Brésil. Les habitants de cette communauté n’ont gère le choix :  travailler dans des conditions déplorables ou bien vivre dans la rue. C’est avec pudeur que le photographe capture cette humanité sur les visages de ses rencontres – une tendresse qui retient notre regard.

Ludovic Carème partage aussi ses déambulations dans la forêt amazonienne. Le photographe documente l’histoire méconnue du génocide indien de cette région. S’il capture la menace de la déforestation, la véritable beauté de ce « grand jardin » transperce ses images. Des photographies poignantes, à découvrir du 30 juin au 29 septembre.

 

© Ludovic Carème© Ludovic Carème

© Ludovic Carème

Image d’ouverture © Thierry Arensma

Explorez
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde...
06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill