Babette Mangolte se raconte dans le dernier podcast Kering | Women In Motion

10 novembre 2022   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Babette Mangolte se raconte dans le dernier podcast Kering | Women In Motion

Le podcast Kering | Women In Motion vient de diffuser un nouvel épisode. Cette fois-ci, c’est au tour de Babette Mangolte, lauréate du Prix de la Photographie Women In Motion 2022, de revenir sur son parcours inspirant.

Engagé auprès des femmes, Kering a lancé Women In Motion en 2015. Le programme a pour vocation de défendre l’égalité hommes-femmes, notamment en donnant la parole à celles qui officient dans les arts et la culture, et plus particulièrement dans l’industrie cinématographique. En 2019, le groupe a augmenté sa démarche d’un podcast du même nom. Comment sont-elles parvenues à se faire une place dans ce milieu ? À quelles difficultés se sont-elles heurtées ? Quels ont été leurs modèles d’identification ? Croient-elles en une évolution durable des mentalités ? Au sein de cet espace d’expression, pensé comme une véritable tribune, les questions se multiplient et permettent d’appréhender des personnalités hors du commun selon différents prismes. En une vingtaine de minutes, chaque épisode témoigne de leur histoire et de leurs convictions. Dans le dernier en date, sorti ce 8 novembre, la cinéaste et photographe Babette Mangolte se prête à l’exercice.

« C’est ça qui est extraordinaire dans la danse : le mouvement d’appareil ne peut pas être senti par le spectateur du film comme étant ce qui motive la danse. Le mouvement d’appareil doit être presque invisible, en quelque sorte. On les suit », commence Babette Mangolte au micro de Géraldine Sarratia. Passionnée d’art expérimental, la lauréate du Prix Women In Motion 2022 n’a cessé d’interroger le regard et la notion du féminin. D’origine française, elle s’installe à New York aux prémices des années 1970. Peu séduite par la Nouvelle Vague, elle y développe son propre style en même temps que sa carrière de chef opératrice, un métier dont l’accès est encore difficile pour les femmes, surtout en France. S’ensuivent alors de nombreuses collaborations avec des chorégraphes et des performeuses qui l’initient presque par hasard à la photographie. Avant-gardiste, elle sera l’une des premières à traduire en image le mouvement des corps des danseurs. Ses clichés monochromes sont à (re)découvrir dans le numéro hors-série que nous lui avions consacré cet été, encore disponible en version papier et digitale.

 

Le podcast est à retrouver dès maintenant sur Apple Podcasts et Spotify.

Trisha Brown © 2022 Babette Mangolte, all rights of reproduction reserved

Trisha Brown © 2022 Babette Mangolte, all rights of reproduction reserved

Explorez
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 12.02.24 au 18.02.24 : un éveil réparateur
© Maurine Tric
Les images de la semaine du 12.02.24 au 18.02.24 : un éveil réparateur
C’est l’heure du récap’ ! Cette semaine, les photographes mis·es en avant par Fisheye ont en commun de transmettre des valeurs de soin et...
18 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
© Cait Oppermann
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
Cette année encore, la RATP a convié Fisheye à investir des stations de son réseau métropolitain. Cette invitation prend place dans le...
17 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Le regard entier de Lucie Moriceau-Chastagner
Sans titre, de la série Théâtre de guerre, photographies avec un groupe de guérilla kurde, Irak, 2011-2012 © Émeric Lhuisset- Musée de l’Armée, Paris – achat auprès de l’artiste
Le regard entier de Lucie Moriceau-Chastagner
La responsable des collections de photographies au musée de l’Armée pose sur les images du fait militaire une vision nuancée, recherchant...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •