Babette Mangolte, star du hors-série Fisheye, en collaboration avec Women in Motion

06 juillet 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Babette Mangolte, star du hors-série Fisheye, en collaboration avec Women in Motion

En collaboration avec Women In Motion, programme initié par Kering, Fisheye publie son dernier hors-série, dédié à Babette Mangolte, artiste franco-américaine récompensée cette année par le Prix Women In Motion. Lumière sur la vie palpitante d’une cinéaste et photographe singulière.

« Alors même que la création est l’un des vecteurs de changements les plus puissants, les inégalités hommes-femmes sont encore criantes dans le domaine des arts et de la culture »,

déclare l’équipe de Women in Motion. Lancé en 2015 par Kering, ce programme ne cesse, depuis sa naissance, de promouvoir et encourager les femmes artistes – notamment à travers un Prix Photo, imaginé en partenariat avec les Rencontres d’Arles. Après avoir récompensé Susan Meiselas en 2019, Sabine Weiss en 2020 et Liz Johnson Artur en 2021, c’est la vidéaste et photographe Babette Mangolte qui a cette année été distinguée. Une artiste à la carrière passionnante, à qui nous avons consacré notre dernier hors-série.

Trisha Brown répète « Line-up » dans son loft de Broadway avec, de gauche à droite, Wendy Perron, Judith Ragir, Trisha Brown, Mon Sulzman et Elizabeth Garren, 1977

Trisha Brown répète Line-up dans son loft de Broadway avec, de g. à d., Wendy Perron, Judith Ragir, Trisha Brown, Mon Sulzman et Elizabeth Garren, 1977 © Babette Mangolte

Née en France en 941, Babette Mangolte s’est rendue à New York en 1970. Passionnée par l’art expérimental, et convaincue qu’être une femme chef opérateur lui serait difficile en France, elle se plonge avec bonheur dans l’effervescence de la ville américaine et de sa scène avant-gardiste. Dans ce microcosme, elle développe une œuvre influencée par la performance et ses nuances. « Le 5 décembre 1970, j’ai vu une pièce écrite et mise en scène par Richard Foreman, Total Recall. À ce moment-là, je ne parlais presque pas anglais. J’ai donc vu la pièce sans entendre les mots, sans comprendre le langage. J’ai ainsi réalisé que, en photographie, on ne capture pas le son, mais ce qu’on voit. Donc, pour réussir ses images, il faut regarder et ne pas écouter. Ce constat a accéléré mon apprentissage de la photographie », confie la cinéaste. Véritable « femme à la caméra », Babette Mangolte développe, dès lors une œuvre visuelle s’appuyant sur la subjectivité du point de vue. Un parcours ponctué de rencontres fortes, marquantes – Robert Whitman, Joan Jonas, Trisha Brown, Steve Paxton… – qui parvient brillamment à encapsuler une période singulière de l’histoire culturelle américaine, tout en interrogeant avec intelligence la manière dont on capture les corps et les performances.

© Babette Mangolte

L’opéra Einstein on the Beach, de Robert Wilson et Philip Glass, libretto et scénographie par Robert Wilson, musique par Philip Glass et son orchestre. Acte 1 Train, avec, de g. à d., Lucinda Childs, Dana Reitz et Sherryl Sutton, 1976 © Babette Mangolte

© Fisheye Magazine

© Fisheye Magazine

Image d’ouverture : © Babette Mangolte

Explorez
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine