« Black River », à l’ombre des tourments

05 août 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
« Black River », à l’ombre des tourments

« Au début de la pandémie, j’étais isolée avec ma fille dans une maison située au milieu de nulle part, tandis que mon mari travaillait à l’hôpital. Les incendies se multipliaient, et le mouvement Black Lives Matter reflétait les angoisses de notre famille métissée », se souvient Marion Faymonville. Aujourd’hui installée entre Sonoma County et San Francisco, la photographe allemande a profité de cette époque anxiogène pour se plonger dans l’histoire du médium, et celle de la suprématie blanche. Naît alors Black River. Un conte sombre et sublime, éclairé par le soleil brûlant de Californie. Plongées dans une pénombre zébrée par les rayons parvenant à vaincre le feuillage des arbres, les images deviennent les métaphores d’un récit complexe. Les corps, les plantes, les cordes fusionnent, interrogeant l’héritage du passé américain, tout comme la place de la femme face à l’objectif. « J’ai travaillé en tant que mannequin à New York. C’était un environnement surréaliste qui jouait avec les stéréotypes féminins pour créer un monde imaginaire soi-disant inspirant – la plupart des photographes étant des hommes », commente l’autrice. Aussi engagée que contemplative, Black River se lit comme une pause intense, en plein cœur du monde rural. Un retour à la terre nourricière portant malgré elle les tourments d’un monde injuste.

© Marion Faymonville

© Marion Faymonville© Marion Faymonville

 

© Marion Faymonville

 

© Marion Faymonville© Marion Faymonville

 

© Marion Faymonville

 

© Marion Faymonville

 

© Marion Faymonville

 

© Marion Faymonville© Marion Faymonville

 

© Marion Faymonville

© Marion Faymonville

Explorez
Quand la photographie donne à voir un futur dystopique
© Marilyn Mugot
Quand la photographie donne à voir un futur dystopique
Parmi les sujets abordés sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la dystopie. Lumière sur Luca...
01 décembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Décès d’Elliott Erwitt : hommage à la fantaisie d’un photographe sérieux
© Elliott Erwitt / Magnum Photos
Décès d’Elliott Erwitt : hommage à la fantaisie d’un photographe sérieux
La nouvelle est tombée jeudi soir, le photographe franco-américain Elliott Erwitt, âgé de 95 ans, s’est éteint mercredi 29 novembre, à...
01 décembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tina Modotti et Bertille Bak au Jeu de Paume en 2024
© Bertille Bak
Tina Modotti et Bertille Bak au Jeu de Paume en 2024
Le Jeu de Paume inaugure son année 2024 avec deux expositions d’envergure, à découvrir du 13 février au 26 mai prochains : l’une...
01 décembre 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Four Eyes éditions : l’élégance et la créativité de regards croisés
© William Keo
Four Eyes éditions : l’élégance et la créativité de regards croisés
C’est au cœur de la majestueuse Fondazione Sozzani, située dans le 18e arrondissement de Paris, que nous rencontrons William Keo et Yegan...
30 novembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Poker Face : le puzzle de Kensuke Koike qui fait tourner les têtes
© Kensuke Koike / Silvermine
Poker Face : le puzzle de Kensuke Koike qui fait tourner les têtes
Publié par les éditions Silvermine, Poker Face prend la forme d’un puzzle créatif aussi curieux que fascinant. Conçu par l’artiste...
02 décembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Quand la photographie donne à voir un futur dystopique
© Marilyn Mugot
Quand la photographie donne à voir un futur dystopique
Parmi les sujets abordés sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la dystopie. Lumière sur Luca...
01 décembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Décès d’Elliott Erwitt : hommage à la fantaisie d’un photographe sérieux
© Elliott Erwitt / Magnum Photos
Décès d’Elliott Erwitt : hommage à la fantaisie d’un photographe sérieux
La nouvelle est tombée jeudi soir, le photographe franco-américain Elliott Erwitt, âgé de 95 ans, s’est éteint mercredi 29 novembre, à...
01 décembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tina Modotti et Bertille Bak au Jeu de Paume en 2024
© Bertille Bak
Tina Modotti et Bertille Bak au Jeu de Paume en 2024
Le Jeu de Paume inaugure son année 2024 avec deux expositions d’envergure, à découvrir du 13 février au 26 mai prochains : l’une...
01 décembre 2023   •  
Écrit par Costanza Spina