« C’est une offrande » : Denis Dailleux dans les yeux de son commissaire

23 février 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
« C'est une offrande » : Denis Dailleux dans les yeux de son commissaire

Jusqu’au 4 mars, la galerie Camera Obscura accueille les séries Misr et Le pouvoir des fleurs de Denis Dailleux. À l’occasion de cette exposition, nous laissons la parole à son commissaire Didier Brousse, qui nous a confié quelques anecdotes et impressions personnelles sur le travail de l’artiste. Immersion dans son langage poétique.

« Pourquoi Denis Dailleux ? C’est une vieille histoire. J’ai connu son travail en 1996 ou 1997. C’était le début de son œuvre sur l’Égypte où il a habité pendant une quinzaine d’années. C’est la période où il a basculé sur la couleur. Je l’avais rencontré, car je faisais partie d’un jury de photographies, et Denis avait reçu le premier prix, j’avais donc proposé de l’exposer. Son travail est selon moi un travail de fond et d’amour. En témoigne d’ailleurs le nom de son premier livre, Habibi Cairo (Le Caire, mon amour). Dans son œuvre émane une espèce de magie de la rencontre. C’est un grand créateur d’atmosphère. Avec lui, il y a toujours une oscillation de pénombre et de clair-obscur, et puis formellement c’est magnifiquement fait. Les compositions, les souvenirs, les choses picturales, le format carré… Tout cela fait son style. Denis sait communiquer avec les gens. C’est quelqu’un qui a une grande empathie et sympathie pour les autres. L’une de mes images préférées de l’exposition est celle du garçon au ballon. C’est une offrande. Je l’ai d’ailleurs choisi pour le carton d’invitation. Lui ne l’avait pas choisi pour l’exposition, car il ne l’avait pas tirée. C’est seulement en recherchant dans ses négatifs et planches contacts qu’il l’a retrouvée. Elle est d’ailleurs assez vieille puisqu’elle date de 2002. Elle est gorgée de beauté, de sérénité, de festivité populaire, mais en même temps elle possède une noblesse dans la présence du jeune homme. Venant lui-même d’un milieu populaire, Denis Dailleux se plait à photographier ces personnes, à montrer tout ce qu’iels possèdent de noble. Même si le jeune vend ses ballons, c’est comme s’il nous en faisait cadeau… »

© Denis Dailleux

© Denis Dailleux

Explorez
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet