Dans un tableau d’Edward Hopper

02 mai 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dans un tableau d’Edward Hopper

Sujets insolites ou tendance, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Peintre et photographe, Richard Tuschman a réalisé Hopper Meditations, un hommage élégant au grand peintre américain.

Originaire du Midwest, le photographe Richard Tuschman a d’abord étudié la peinture dans une école d’art. Après avoir travaillé en tant que peintre et sculpteur, l’artiste s’est tourné vers la photographie dans les années 1990, grâce au développement d’outils de retouche tels que Photoshop. « C’était une sorte de chambre noire qui me convenait parfaitement. J’étais alors graphiste, et j’ai tout de suite été séduit par ce qu’offrait le logiciel », se souvient l’artiste. Préférant travailler en série, il se considère comme un « réalisateur ». « Je m’interroge sans cesse, précise-t-il. Quelle histoire vais-je raconter ? Quelle atmosphère choisir ? À quoi ressembleront les décors ? Qui sont les personnages, et à quoi pensent-ils ? »

Fasciné par l’œuvre d’Edward Hopper, Richard Tuschman a commencé à réaliser Hopper Meditations en 2011, un travail inspiré des toiles de l’artiste. « J’ai découvert ses tableaux au Whitney Museum de New York, en 1979. À l’époque, je venais d’emménager dans la Grosse Pomme, et je me sentais proche des personnages solitaires de ses peintures », confie-t-il. Sa série, véritable hommage au peintre, recrée l’atmosphère délicate, aussi élégante que mélancolique, des peintures d’Hopper.

Un univers onirique et théâtral

« Chaque décor est une miniature, de la taille d’une maison de poupée que j’ai moi-même peint. J’ai ensuite photographié mes modèles dans un studio, en utilisant un fond neutre. Enfin, j’ai ajouté certains détails grâce à Photoshop, tout en soulignant l’esthétique picturale des images »,

explique Richard Tuschman. Extrêmement détaillés, ses décors semblent toutefois brouiller les frontières entre le réel et l’imaginaire. Un moyen pour le photographe de construire un univers onirique et théâtral.

Si son concept évoque les déambulations rêveuses d’Alice au pays des merveilles, les images, elles, deviennent tableaux. En jouant avec les pauses des modèles et la lumière, Richard Tuschman parvient à recréer l’atmosphère si particulière des tableaux du grand peintre. « Pourtant, mes éclairages s’inspirent davantage de Rembrandt que d’Edward Hopper », s’amuse le photographe. Ses personnages – comme ceux du peintre – demeurent plongés dans leurs pensées, et semblent tout droit sortis d’un récit passionnant. Une œuvre intemporelle mêlant peinture et photographie.

© Richard Tuschman

© Richard Tuschman© Richard Tuschman

© Richard Tuschman

© Richard Tuschman© Richard Tuschman

© Richard Tuschman

© Richard Tuschman

Explorez
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
© Kourtney Roy
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
Lauréat·e·s de la 6e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, la photographe Kourtney Roy et le compositeur Mathias Delplanque lèvent le...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
© Margaux Roy
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
Avec Calques, Margaux Roy explore le quotidien intimiste des maîtres de la retouche. En dispersant ou en superposant les couches, elle...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Dans l’œil de Laura Lafon Cadilhac : queerness, oracle et véganisme
© Laura Lafon Cadilhac
Dans l’œil de Laura Lafon Cadilhac : queerness, oracle et véganisme
Cette semaine, plongée dans l'œil de Laura Lafon Cadilhac. La cofondatrice du collectif Lusted Men nous parle d’une orgie végane et de sa...
17 juin 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
De la série Illustrated People, 2013 © Thomas Mailaender
Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
Jusqu’au 29 septembre, la Maison européenne de la Photographie laisse carte blanche à Thomas Mailaender. Un pari réussi pour l’artiste...
17 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
© Kourtney Roy
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
Lauréat·e·s de la 6e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, la photographe Kourtney Roy et le compositeur Mathias Delplanque lèvent le...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
En ce premier jour de l’été, partout en France, la musique est à l’honneur. À cet effet, nous vous avons sélectionné une série de...
21 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuis son exploration...
21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin