Elles x Paris Photo : Alison Rossiter et sa frise chronologique faite de papier

01 mai 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Elles x Paris Photo : Alison Rossiter et sa frise chronologique faite de papier

Chaque mois, découvrez, sur l’édition 2.0 du site Elles x Paris Photo deux nouvelles interviews – l’une écrite, l’autre vidéo. Focus, aujourd’hui, sur Alison Rossiter, photographe-chimiste américaine, qui réalise des œuvres abstraites à partir de papier expiré.

En novembre 2020, Paris Photo et le ministère de la Culture, en association avec Fisheye Magazine, lançaient un site web dédié à Elles x Paris Photo – un parcours physique et numérique mettant en avant les artistes féminines présentes au cœur de la foire. Une manière de leur donner la parole, à travers des interviews écrites et vidéo. Depuis le lancement de l’édition 2.0, en mars dernier, Valérie Belin, Laia Abril et Jun Ahn se sont succédées. Aujourd’hui, lumière sur la photographe américaine Alison Rossiter, et ses « portraits » abstraits, faits à partir de papiers expirés.

Après avoir étudié à la Centre School of Fine Arts de Banff, au Canada, et au Rochester Institute of Technology de New York, Alison Rossiter s’est plongée dans la réalisation de photographies sans appareil. « Un jour, quelqu’un a laissé un paquet de papier dans une chambre noire et cela a marqué le début de mon expérimentation avec les photogrammes et la pose d’objets sur papier », se souvient-elle. Pour l’artiste, ce matériau donne accès à une « frise chronologique », qu’elle déroule dans son imaginaire. « C’est comme si j’observais un siècle entier », précise-t-elle.

En jouant avec les marques que le temps laisse sur les feuilles, et en s’inspirant du contexte historique propre à chaque élément, Alison Rossiter construit des images abstraites et minimalistes imbibées par le passé. « L’une de mes œuvres, par exemple, reprend les années de la Seconde Guerre mondiale – je crois même que je l’ai fait démarrer en 1938 pour y inclure les premières agressions allemandes. C’est donc, pour moi, un portrait de cette période », commente-t-elle. À la manière d’une chimiste, expérimentant avec les traces de moisissures, d’oxydation, et les produits venus de la chambre noire, la photographe développe ainsi une création atypique, à la fois historique et résolument moderne.

 

Un entretien à découvrir sur le site Elles X Paris Photo.

 

© Fisheye l’agence

© Alison Rossiter© Alison Rossiter
© Alison Rossiter© Alison Rossiter

© Alison Rossiter

Explorez
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
© Philémon Barbier
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
Le Forum Vies Mobiles et le photographe Philémon Barbier se penchent sur la condition des livreur·ses travaillant pour les applications...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
© Olivier Metzger
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
Jusqu’au 23 mars, la galerie Arrêt sur l’image rend hommage à Olivier Metzger, le photographe qui arpentait la nuit en en capturant...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
04 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet