Evelyn Freja et les merveilles de l’ordinaire

09 septembre 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Evelyn Freja et les merveilles de l’ordinaire

« Je m’intéresse à l’intimité des moments singuliers, soulignée grâce à la lumière et à la composition : un tournesol qui se dessèche en fin de vie, un pêcheur démêlant le fil d’une bouée, un sac en plastique esseulé voguant sur les flots… », confie Evelyn Freja. Aujourd’hui installée à New York, la photographe a passé la plupart de son enfance à documenter son environnement à l’aide du 35 mm de son père. À l’adolescence, elle déménage en Nouvelle-Zélande, et la découverte d’une nouvelle culture, d’un monde inconnu propulse la photographie au rang de passion. Son boîtier devient alors un objet thérapeutique lui permettant de trouver un équilibre, de colorer son univers de notes méditatives, curieuses, ou même artistiques. Portraits, natures mortes, compositions minimalistes, nuances picturales… Au fil des créations d’Evelyn Freja, on se plaît à perdre de vue toute notion de narration pour s’abreuver d’une splendeur hypnotique. Face à son œil aiguisé, les expressions des passant·es, la lueur irradiante d’un soleil couchant, les gouttes vaporeuses d’une cascade deviennent des sculptures fragiles à l’exquise justesse. Une mosaïque d’instants paisibles, où natures et humains, textures et airs s’assemblent, s’embrassent et s’embrasent pour mieux nous réconforter. Une virée sereine dans le merveilleux de notre quotidien.

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja

© Evelyn Freja

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

© Evelyn Freja

Explorez
Fièvre : les remous intimes de Lorenzo Castore
© Lorenzo Castore
Fièvre : les remous intimes de Lorenzo Castore
Jusqu’au 11 mai, la galerie parisienne S. accueille le photographe Lorenzo Castore, l’un des pionniers de la nouvelle photographie...
22 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les coups de cœur #489 : Julie Legrand et Kathleen Missud
© Julie Legrand
Les coups de cœur #489 : Julie Legrand et Kathleen Missud
Nos coups de cœur de la semaine, Julie Legrand et Kathleen Missud, ont toutes deux, au cours de leur parcours dans le 8e art, fait le...
22 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les femmes s'exposent à Houlgate pour une nouvelle édition !
© Alessandra Meniconzi, Mongolia / Courtesy of Les femmes s'exposent
Les femmes s’exposent à Houlgate pour une nouvelle édition !
Le festival Les femmes s'exposent réinstalle ses quartiers dans la ville normande Houlgate le temps d'un été, soit du 7 juin au 1er...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
Flashs et paysages : les mondes mystiques d'lnka&Niclas
Family Portrait © Inka&Niclas
Flashs et paysages : les mondes mystiques d'lnka&Niclas
Des vagues et des palmiers rose-orangé, des silhouettes incandescentes, des flashs de lumières surnaturels dans des paysages grandioses....
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Avec Unique, le Hangar joue la carte du singulier pluriel
© Douglas Mandry, Retardant Panels (2023)
Avec Unique, le Hangar joue la carte du singulier pluriel
La nouvelle exposition du Hangar, à Bruxelles, met en lumière une vingtaine d’artistes qui ont choisi de transformer leurs photographies...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Eric Karsenty
Concours #RATPxFisheye : lumière sur les médaillé·es
© Jeanne Pieprzownik
Concours #RATPxFisheye : lumière sur les médaillé·es
Le 3 avril 2024, le jury du concours #RATPxFisheye a désigné ses trois lauréat·es. Guillaume Blot, Jeanne Pieprzownik et Guillaume...
23 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine