Evelyn Freja et les merveilles de l’ordinaire

09 septembre 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Evelyn Freja et les merveilles de l’ordinaire

« Je m’intéresse à l’intimité des moments singuliers, soulignée grâce à la lumière et à la composition : un tournesol qui se dessèche en fin de vie, un pêcheur démêlant le fil d’une bouée, un sac en plastique esseulé voguant sur les flots… », confie Evelyn Freja. Aujourd’hui installée à New York, la photographe a passé la plupart de son enfance à documenter son environnement à l’aide du 35 mm de son père. À l’adolescence, elle déménage en Nouvelle-Zélande, et la découverte d’une nouvelle culture, d’un monde inconnu propulse la photographie au rang de passion. Son boîtier devient alors un objet thérapeutique lui permettant de trouver un équilibre, de colorer son univers de notes méditatives, curieuses, ou même artistiques. Portraits, natures mortes, compositions minimalistes, nuances picturales… Au fil des créations d’Evelyn Freja, on se plaît à perdre de vue toute notion de narration pour s’abreuver d’une splendeur hypnotique. Face à son œil aiguisé, les expressions des passant·es, la lueur irradiante d’un soleil couchant, les gouttes vaporeuses d’une cascade deviennent des sculptures fragiles à l’exquise justesse. Une mosaïque d’instants paisibles, où natures et humains, textures et airs s’assemblent, s’embrassent et s’embrasent pour mieux nous réconforter. Une virée sereine dans le merveilleux de notre quotidien.

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja

© Evelyn Freja

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja

 

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

© Evelyn Freja© Evelyn Freja

© Evelyn Freja

Explorez
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill