Fenêtre vers l’intérieur

29 janvier 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Fenêtre vers l’intérieur

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Jean-Luc Feixa a arpenté la Belgique, à la recherche de fenêtres atypiques. Une collection d’images aussi loufoques que poétiques.

Renards empaillés, mausolée dédié à Elvis Presley, jeux de construction multicolores, bric-à-brac surréaliste… Jean-Luc Feixa, photographe français résidant en Belgique a parcouru le pays à la recherche des plus belles décorations de fenêtres. Un travail amusant, révélant des détails intriguants sur ces voisins que l’on croise sans jamais connaître.

« Mon idée première était de trouver un sujet qui pourrait être conciliable avec ma vie professionnelle. Trouver des moments libres pour s’adonner à la photographie relève souvent d’une mission impossible, assez frustrante. Il me fallait un projet simple, que je pourrais développer au quotidien », explique l’auteur de Strange things behind Belgian windows. Pourtant commencée en parallèle de Brume et poussière, cette série se démarque par une esthétique réaliste, cherchant à capturer avec simplicité l’ordinaire. « Brume et poussière, en comparaison, reflétait un état sentimental, le travail était beaucoup plus personnel et introspectif », précise le photographe.

© Jean-Luc Feixa

Entre voyeurisme et observation

Depuis près de quatre ans, Jean-Luc Feixa erre donc dans les rues belges, parcourant un quartier par week-end, en quête de ces étranges autels. Entre voyeurisme et simple observation, le photographe révèle, à l’aide de son smartphone ou de son vieux Nikon, les collections farfelues des habitants du pays. « Cette sensation d’être à la fois dehors et dedans me fascinait. Tout comme la possibilité de deviner les passions d’une personne en découvrant ces florilèges de babioles », confie-t-il.

En allant vite, pour ne pas éveiller les soupçons – « quelqu’un photographiant une fenêtre peut paraître assez louche » – l’auteur capture ces trésors atypiques. Une expérience pouvant parfois s’avérer dangereuse : « Je me suis fait embarquer une fois par la police, car je shootais dans le quartier des ambassades à Bruxelles. Au moment de montrer l’image sur mon appareil, ce dernier s’est déchargé. J’ai dû aller au poste pour montrer mes clichés sur écran… Un grand moment ! » raconte-t-il. Avec une charmante désinvolture, Jean-Luc Feixa révèle la poésie insoupçonnée de ces décors érigés entre deux mondes. Des mises en scène absurdes, touchantes ou effrayantes, semblant destinées à dialoguer avec des passants anonymes. Une collection d’images colorées célébrant l’excentricité.

© Jean-Luc Feixa

© Jean-Luc Feixa© Jean-Luc Feixa

© Jean-Luc Feixa

© Jean-Luc Feixa© Jean-Luc Feixa

© Jean-Luc Feixa

© Jean-Luc Feixa

Explorez
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
Il y a 11 heures   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
© Susanne Wellm
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
La Galerie XII présente une exposition de l’artiste danoise Susanne Wellm. Par ses images, elle explore les drames de l’Europe...
21 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
Il y a 11 heures   •  
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill