Focus #3 : Camille Gharbi et les armes inhabituelles des féminicides

16 mars 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Découvrez le troisième épisode de Focus, notre nouveau rendez-vous hebdomadaire ! À la croisée de la vidéo et du podcast, ce format immersif donne la parole à vos photographes préféré·e·s. Installez-vous confortablement et plongez cette fois-ci dans l’univers de Camille Gharbi.

Vous le savez, au sein de la rédaction Fisheye, on aime autant les photos que leurs récits ! Alors, on a imaginé un nouvel objet multimédia, et aujourd’hui, on lance le troisième épisode de la série. Nous avons conçu ce format inédit, mêlant son et image, et c’est Alex Liebert, une spécialiste en matière de film photographique, qui les réalise. Les artistes se dévoilent et partagent avec nous quelques anecdotes ! Dans ce nouveau numéro, Camille Gharbi succède à Corentin Fohlen et Pixy Liao. Architecte de formation, la photographe française nous avait marqué·e·s il y a déjà trois ans, avec sa série poignante Preuves d’amour, publiée dans Fisheye #34.

« C’est un projet qui parle de féminicides conjugaux (…) Il est né d’un questionnement que j’avais, bien en amont, sur les violences au sein du couple et leurs représentations : comment travailler sur un sujet aussi violent et aussi difficile à représenter – dans le sens où l’on voit beaucoup d’images de communication, de prévention, des images un peu choc de femmes battues, et malgré tout, il n’y a rien qui change », déclare Camille Gharbi. Désirant prendre le contrepied des campagnes de sensibilisation habituelles, l’artiste a choisi d’aborder ce sujet complexe par le biais d’objets. Ceux du quotidien, du banal, qui malgré tout tuent chaque année des compagnes, des femmes, des copines. Minimalistes, presque aseptisées, les images prennent toute leur importance au contact des légendes, regroupant les noms des victimes. Un travail remarquablement pensé, dont la photographe nous parle avec émotion.

(Re)découvrez, dans ce troisième épisode de Focus, ce projet marquant !

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
21 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas