Focus : Retour sur les épisodes qui ont marqué la rédaction (2/3)

Focus : Retour sur les épisodes qui ont marqué la rédaction (2/3)
© Tania Franco Klein

Créé il y a un an par les équipes de Fisheye, Focus est un format vidéo innovant qui permet de découvrir une série photo en étant guidé·e par la parole de leur auteurice. Cette narration originale à travers une mosaïque d’images et un habillage sonore nous entraîne dans un parcours immersif aussi sensible que stimulant.

© Rhiannon Adam

Rhiannon Adam
Coup de coeur d’Apolline Coëffet

C’est entre les pages d’un livre que lui avait offert son père que Rhiannon Adam découvre l’existence de Pitcairn, l’île la plus isolée au monde. D’abord habitée par des mutins britanniques en quête d’un coin de paradis, elle est désormais peuplée d’une cinquantaine de personnes et abrite d’autres histoires, beaucoup plus sordides… En 2004, une série de procès a étudié 55 accusations de crimes sexuels portées contre des hommes de l’île. À l’âge adulte, marquée par ces récits, la photographe irlandaise décide de se rendre sur place pour mener son enquête. Dans Big Fence, elle nous plonge dans l’atmosphère oppressante qui règne en ces lieux. Là-bas, toutes les filles sont perçues comme de potentielles épouses quand les moindres faits et gestes sont épiés par le voisinage. Si, ici, l’artiste donne vie à l’imaginaire qu’elle cultivait enfant, elle met également en lumière l’aspect plus sombre que cachent certains contes de fées.

© Mathieu Farcy

Mathieu Farcy
Coup de coeur de Lou Tsatsas

Au coeur de ce Focus, une démarche intéressante : celle d’une série coréalisée par le photographe et ses modèles. Dans Je n’habitais pas mon visage, Mathieu Farcy met à l’épreuve sa volonté la plus chère : « Arrêter de faire des sujets sur quelque chose et privilégier des sujets avec », confie-t-il. Un projet de longue haleine où se croisent diverses écritures, diverses trajectoires : confessions, explorations visuelles, mises en scène intimes ou abstraction totale. Une multitude de créations cherchant à capturer la souffrance de cinq modèles partageant une douleur commune : tous et toutes ont entrepris une chirurgie de la face. De ce cosmos sensible émanent des fulgurances poétiques qui touchent en plein coeur, ainsi qu’une évidence : « Faire de l’art en commun, c’est permettre aux gens de choisir et non de subir la manière dont on les représente », conclut le photographe.

© Tania Franco Klein

Tania Franco Klein
Coup de coeur de Milena Ill

Dans l’un des premiers Focus, la Mexicaine Tania Franco Klein nous avait présenté ses errances le long des routes californiennes. Malicieusement intitulé Proceed to the route, d’après la petite voix du GPS qui l’a un jour sommé de suivre un itinéraire qu’il lui était impossible de suivre, cette série interroge le rêve contemporain et les séquelles qu’il génère dans notre psyché et notre vie quotidienne. Sommes-nous vraiment aussi libres que nous le pensons ? Comédienne dans l’âme, Tania Franco Klein vit avec intensité les personnages qu’elle imagine et possède toujours plus d’un accessoire dans son sac. Obsédée par la mise en scène, son travail aux allures cinématographiques offre des clichés splendides, à l’élégance intemporelle, toujours baignés d’une lueur surnaturelle.

© Rhiannon Adam
© Mathieu Farcy
© Tania Franco Klein
À lire aussi
Pitcairn, ou les limbes du Pacifique
Pitcairn, ou les limbes du Pacifique
La photographe irlandaise Rhiannon Adam a passé trois mois, en 2015, sur une des îles Pitcairn, en plein Pacifique. Elle y a mené une…
11 avril 2019   •  
Écrit par Anaïs Viand
Faire Face
Faire Face
À travers Je n’habitais pas mon visage, la cocréation initiée par Mathieu Farcy, photographe de l’agence Signatures, trois femmes…
07 octobre 2021   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Par-delà les sentiers battus du progrès
Par-delà les sentiers battus du progrès
Avec Proceed To The Route, la photographe mexicaine Tania Franco Klein explore la condition humaine à l’heure de la vie informatisée….
24 février 2021   •  
Écrit par Finley Cutts

Explorez
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
Il y a 8 heures   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet