Focus : Retour sur les épisodes qui ont marqué la rédaction (1/3)

Focus : Retour sur les épisodes qui ont marqué la rédaction (1/3)
© Matilde Søes Rasmussen

Créé il y a un an par les équipes de Fisheye, Focus est un format vidéo innovant qui permet de découvrir une série photo en étant guidé·e par la parole de leur auteurice. Cette narration originale à travers une mosaïque d’images et un habillage sonore nous entraîne dans un parcours immersif aussi sensible que stimulant.

© Matilde Søes Rasmussen

Matilde Søes Rasmussen
Coup de coeur de Lou Tsatsas

« Le cynisme vient de mon désir de me présenter comme cette industrie me voit : je suis un produit pour une marque, un récipient vide. Et plus je le suis, mieux je peux porter ce que les gens me demandent de porter », déclare Matilde Søes Rasmussen. À coups de flashs crus, de maquillages dramatiques et de gros plans inesthétiques, la photographe dano-suédoise et mannequin nous emporte dans l’envers d’un décor trop brillant pour être vrai : le monde de la mode. Avec un humour mordant, elle révèle le journal de bord surréaliste de son expérience professionnelle en Chine. Entre interrogations intimes et récit visuel, elle interroge les travers de l’industrie : le rapport toxique au corps et au poids, le rejet constant, la capitalisation outrancière… Un monde de contradictions où se croisent l’ennui, la laideur, la violence et le sublime.

© Anaïs Boudot

Anaïs Boudot
Coup de coeur de Cassandre Thomas

Ancienne élève de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles et du Fresnoy – Studio national des arts contemporains, Anaïs Boudot excelle dans l’expérimentation du médium. Dans Les Oubliées, la photographe présente une série de portraits manipulés à partir d’anciens négatifs sur verre, à l’instar des plaques de Brassaï et de Picasso. Un travail d’une extrême minutie qui semble de prime abord rendre hommage à des colosses du monde de l’art. Mais ce projet affiche une tout autre ambition. Il interroge la place des femmes artistes, et plus particulièrement les violences commises par Picasso sur ces dernières. À travers des bribes de podcasts relatant ces faits misogynes et répressifs, la voix et les oeuvres d’Anaïs Boudot portent un regard féministe sur un milieu artistique trop longtemps sous le joug patriarcat.

© Matthieu Gafsou

Matthieu Gafsou 
Coup de coeur d’Ana Coderot

Photographe installé en Suisse, Matthieu Gafsou a toujours entretenu un rapport fort à l’écologie. D’une posture tantôt nihiliste et utopiste, il réalise Vivants : un projet aux multiples strates qui se penche sur l’effondrement de notre monde. Là où beaucoup choisissent de rester dans une représentation pessimiste de notre environnement, le photographe entend quant à lui injecter des mirages de tendresse. Cela passe notamment par la représentation de ses propres enfants – porteurs d’espoir et messagers de lendemains radicalement meilleurs –, mais également par la préciosité de ses images. Car sur quelques-uns de ses tirages, il a fait réagir du pétrole. Le résultat ? La quasi-totalité des couleurs a été effacée au profit d’un aspect nébuleux et doré. Comme une manière de montrer que même si les choses se dilatent, quelques éclats de beauté demeurent inchangés. Un conte impactant oeuvrant à la poétisation de nos écosystèmes.

© Matilde Søes Rasmussen
© Matthieu Gafsou
© Anaïs Boudot
À lire aussi
La mannequin Matilde Søes Rasmussen  capture « le capitalisme et le rôle  du corps en son sein »
© Matilde Søes Rasmussen
La mannequin Matilde Søes Rasmussen capture « le capitalisme et le rôle du corps en son sein »
Soirées en appartement, coulisses de défilés, shootings… Derrière les paillettes du métier de mannequin se cachent une solitude…
25 mai 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
« Les oubliées » : leurs vies brutalement brisées, leur force créatrice et émancipatrice
« Les oubliées » : leurs vies brutalement brisées, leur force créatrice et émancipatrice
C’est en retrouvant une plaque de verre oubliée par Brassaï dans son atelier que Picasso a débuté un travail en intervenant sur ce…
18 novembre 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Prix Maison Ruinart : Matthieu Gafsou et son engagement récompensés
Prix Maison Ruinart : Matthieu Gafsou et son engagement récompensés
Lauréat du Prix Maison Ruinart, Matthieu Gafsou exposera, durant le 25e anniversaire de Paris Photo sa série Cette constante brûlure de…
16 septembre 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Dans l’œil de Kin Coedel : l'effet de la mondialisation sur les regards
© Kin Coedel
Dans l’œil de Kin Coedel : l’effet de la mondialisation sur les regards
Aujourd’hui, plongée dans l’œil de Kin Coedel, à l’origine de la série Dyal Thak. Dans ce projet poétique, dont nous vous parlions déjà...
22 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
La sélection Instagram #451 : la vie simple
© Melissa Alcena / Instagram
La sélection Instagram #451 : la vie simple
De la photographie de paysage à la nature morte en passant par l'autoportrait, notre sélection Instagram de la semaine est une ode...
À l'instant   •  
Écrit par Milena Ill
Fièvre : les remous intimes de Lorenzo Castore
© Lorenzo Castore
Fièvre : les remous intimes de Lorenzo Castore
Jusqu’au 11 mai, la galerie parisienne S. accueille le photographe Lorenzo Castore, l’un des pionniers de la nouvelle photographie...
22 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Kin Coedel : l'effet de la mondialisation sur les regards
© Kin Coedel
Dans l’œil de Kin Coedel : l’effet de la mondialisation sur les regards
Aujourd’hui, plongée dans l’œil de Kin Coedel, à l’origine de la série Dyal Thak. Dans ce projet poétique, dont nous vous parlions déjà...
22 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #489 : Julie Legrand et Kathleen Missud
© Julie Legrand
Les coups de cœur #489 : Julie Legrand et Kathleen Missud
Nos coups de cœur de la semaine, Julie Legrand et Kathleen Missud, ont toutes deux, au cours de leur parcours dans le 8e art, fait le...
22 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill