Immortaliser les manifestations qui animent notre monde en crise

15 décembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Immortaliser les manifestations qui animent notre monde en crise
© Boby
© Thaddé Comar

Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À travers des prismes différents, des angles et des pratiques variés, toutes et tous se font les témoins d’une contemporanéité en constante évolution. En cette fin d’année, nous nous intéressons aux diverses mobilisations et protestations qui ponctuent notre monde constamment sous tension. Au cœur des manifestations, les artistes rendent compte de citoyen·nes, démuni·es ou révolté·es, uni·es dans la protestation contre  – ou pour – une idée, un projet de loi, ou un gouvernement tout entier. Lumière sur Boby, Raphael Schumacher, Émilie Désir et Thaddé Comar, qui ont, à leur manière, alimenté les archives de l’Histoire de notre société. 

Parmi les sujets abordés sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve celui des manifestations. En 2023, une fois de plus, la France a été le témoin de rassemblements aussi pacifiques que tumultueux. Mobilisation contre le projet de méga-bassine à Sainte-Soline, important mouvement social contre la réforme des retraites… Le peuple n’a pas hésité à descendre dans la rue pour faire part de sa colère, de ses craintes, mais aussi de ses espoirs en un lendemain meilleur. Alors que les violences policières ne cessent de s’intensifier, et que la présence de la presse dans des contestations sociales devient parfois dangereuse, le médium s’affiche comme un outil de lutte et un moyen de documenter les conflits, instigateurs des mutations de nos sociétés. 

© Émilie Désir
© Boby
© Raphael Schumacher
© Émilie Désir

Sous les pavés, la plage… 

Rares sont les femmes photographes à parcourir les manifestations afin d’œuvrer à partager la violence qui rythme certains rassemblements. Militante de longue date, Émilie Désir ne manque pas une occasion de parcourir les foules avec son appareil argentique pour relater ce que les médias ne montrent pas. C’est d’ailleurs sous la forme de cinq fanzines publiés aux éditions Nuit Noire que la photographe a partagé ses clichés saisis durant le célèbre mouvement des Gilets jaunes, apparu en octobre 2018. « Si je décide de capturer une voiture en feu, ce n’est pas simplement pour l’esthétique. Ce n’est pas anodin qu’un individu décide d’enflammer « la rue ». C’est représentatif d’un profond malaise. Je cherche à mettre en lumière les soulèvements d’un peuple délaissé », déclarait-elle à l’époque. Bien que les manifestant·es se retrouvent magnifié·es devant l’objectif de l’artiste, ses photographies donnent à voir une brutalité significative et un ras-le-bol général saisissant. 

À l’instar d’Émilie Désir qui concluait avec optimisme dans nos lignes en 2021 que « les mauvais jours finiront », Boby entretient à travers ses images capturées dans des manifestations parisiennes la notion d’espoir et de résistance. Également engagé dans les luttes sociales, le photographe couvre de nombreuses mobilisations depuis plusieurs années pour Libération. « Mon but en arrivant en manif reste de ne pas ramener les mêmes images que les 150 photographes qui sont là. Cela m’oblige à ne pas regarder dans le même sens », précisait-il dans les pages de notre numéro anniversaire cet été. Parfois tendres et d’autres fois féroces, les photographies de Boby dressent le portrait d’une France aussi éreintée qu’optimiste. En capturant tant les participant·es que les forces armées, le photographe donne à voir un large panorama de ce qu’évoque, aujourd’hui, une manifestation, dans ses moindres détails, des violences policières jusqu’à l’amour écrasant la haine. 

© Raphael Schumacher
© Thaddé Comar

© Boby
© Raphael Schumacher

Au-delà des frontières

Chez Fisheye, nous aimons dépasser les frontières, et se rendre compte des réalités du monde entier. En début d’année, les forces de l’ordre allemandes ont évacué la ZAD de Lützerath, un village amené à être démoli pour favoriser l’extension d’une des plus grandes mines de lignite d’Europe. Originaire d’Allemagne, Raphael Schumacher s’est rendu sur place afin de saisir, entre violence et poésie sociale, ce démantèlement. Il nous confiait : « Étrangement, je me sens toujours relativement heureux et sans stress dans ces situations exceptionnelles. […] Le droit de la presse est très bien considéré ici en Allemagne. Nous en profitons toutes et tous, c’est extrêmement important pour un certain pluralisme. » Beaucoup plus silencieuses, les images du photographe se retrouvent à la frontière du documentaire et de l’artistique. Un rendu graphique et créatif audacieux qui permet tout de même de saisir la complexité et la brutalité de cette lutte. 

Dans une esthétique tout aussi novatrice, c’est à Hong Kong que Thaddé Comar a posé son œil afin d’immortaliser les manifestations prodémocratie. Loin du regard propre au photojournalisme, l’artiste français avait pour objectif d’« explorer une esthétique symbolique et intemporelle qui appréhende la réalité, à travers les échos d’une multiplicité d’images singulières ». Prenant la forme d’une fiction futuriste, How was your dream ? interroge avec créativité l’anonymat cultivé par les manifestant·es et la quête d’utopie qui les stimulent. Bien que son récit visuel diffère en de nombreux points des trois autres approches détaillées ici, Thaddé Comar voit, lui aussi, son appareil photo comme un « réel outil de luttes ».

© Émilie Désir
© Thaddé Comar
© Thaddé Comar
© Raphael Schumacher
© Boby
À lire aussi
Boby : Odieux ! Ô rage ! Ô désespoir !
© Boby
Boby : Odieux ! Ô rage ! Ô désespoir !
Lorsque je me demande pourquoi je ne suis pas photographe mais commentateur de la photographie, je regarde les photos d’Odieux Boby, et…
07 septembre 2023   •  
Écrit par Benoît Baume
Évacuation de la ZAD de Lützerath : violence et poésie sociale
Évacuation de la ZAD de Lützerath : violence et poésie sociale
Installé en Allemagne, Raphael Schumacher présente une série, à la frontière du reportage et de la photographie esthétique, sur le…
08 mars 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Dans le feu des manifestations
Dans le feu des manifestations
La photographe-militante Émilie Désir, arpente les mouvements sociaux parisiens, et capture une réalité, souvent délaissée par les…
11 janvier 2021   •  
Écrit par Finley Cutts
Souvenirs d'une insurrection rêvée
Souvenirs d’une insurrection rêvée
Du Black bloc parisien, aux manifestations prodémocratie à Hong-kong, le photographe français Thaddé Comar mène une réflexion esthétisée…
20 novembre 2020   •  
Écrit par Finley Cutts
Explorez
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Minuit brûle : Cendre, de lune et de sang
© Cendre
Minuit brûle : Cendre, de lune et de sang
Les cycles d’une lune rousse couronnant un paysage apocalyptique, un loup à l’allure surnaturelle, des brebis à la merci d’une meute…...
16 mai 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
La poitrine creuse : Quentin Yvelin et le souffle (qui) court
© Quentin Yvelin
La poitrine creuse : Quentin Yvelin et le souffle (qui) court
Des corps, qui respirent et expirent, la cage nouée, les membres dénudés. Autour d’eux, des roches, des végétaux, des ombres que les...
15 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 06.05.24 au 12.05.24 : danser loin des sentiers tracés
© Ame Blary
Les images de la semaine du 06.05.24 au 12.05.24 : danser loin des sentiers tracés
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine nous invitent à nous évader des conventions sociales et de la pensée dominante....
12 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas