Jessica Backhaus explore les perceptions par les couleurs

22 mars 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Jessica Backhaus explore les perceptions par les couleurs
© Jessica Backhaus
© Jessica Backhaus
© Jessica Backhaus

Avec son univers coloré et riche de formes, Jessica Backhaus explore les perceptions avec spontanéité. Grand nom de la photographie allemande, elle est exposée jusqu’au 6 juin au Centre de la photographie de Mougins. Dans son travail, elle « revient aux choses fondamentales », pose les valeurs, arrange les teintes sur des feuilles de papier et les laisse vivre et en les agençant dans des compositions originales. 

Jessica Backhaus est née à Cuxhaven (Allemagne) en 1970 et a grandi dans une famille d’artistes. À l’âge de seize ans, elle s’installe à Paris, où elle étudie la photographie et la communication visuelle. Sa passion pour le médium l’emmène à New York en 1995, où elle assiste de nombreux·ses artistes et peaufine sa pratique. Désormais installée à Berlin, elle est l’une des principales voix de la photographie allemande contemporaine. Entre art plastique et photographie, son œuvre consiste en l’agencement de formes colorées de papier qu’elle photographie par la suite. Par ce processus, elle questionne les perceptions, qui s’imposent comme une évidence à travers les couleurs primaires. Séduisantes et trompeuses à la fois, les couleurs produisent un effet hypnotique qui traverse toute l’œuvre de l’artiste. Jusqu’au 2 juin, avec Nous irons jusqu’au soleil, son travail est exposé au Centre de la photographie de Mougins.

Des mises en scène de papier transparent

Selon les mots du curateur, François Cheval, Jessica Backhaus est avant tout une grande coloriste. Elle se saisit du papier en franchissant les limites de sa fragilité, elle le jette, l’ordonne, compose des suites lumineuses. Comme dans des planches d’architecture, ces aplats de couleurs sont puissants, vigoureux, comme si l’artiste ne se limitait pas à les photographier et qu’elle essayait plutôt de les sculpter. « Le jeu chromatique des Cut Outs n’est que l’analyse des rapports que l’espace tisse avec les blocs colorés, entre les formes et l’action du soleil, explique François Cheval. La couleur et le volume, en s’hybridant, offrent plus qu’un simple examen de la bidimensionnalité. » Dans cette série, la photographe compose des mises en scène de papier transparent. Découpées et placées sous une lumière brûlante, ces formes sursaturées « se dissolvent en mouvements purs, en vibrations, en ombres et en couleurs saturées. 

© Jessica Backhaus
© Jessica Backhaus
© Jessica Backhaus
À lire aussi
Elles x Paris Photo : les compositions abstraites de Jessica Backhaus
Elles x Paris Photo : les compositions abstraites de Jessica Backhaus
Retour sur l’édition 2021 d’Elles x Paris Photo en naviguant sur le site dédié au parcours. Focus, aujourd’hui, sur Jessica Backhaus qui…
15 décembre 2021   •  
Écrit par Apolline Coëffet
James Hyde et la décomposition minutieuse des sculptures publiques
James Hyde et la décomposition minutieuse des sculptures publiques
Jusqu’au 26 février, la Galerie Les Filles du Calvaire accueille les Public sculpture de James Hyde. Des œuvres grand format mêlant…
18 février 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus #56 : la nature fragmentée d’Anastasia Samoylova
06:04
Focus #56 : la nature fragmentée d’Anastasia Samoylova
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Cette semaine, Anastasia Samoylova nous plonge, avec Landscape Sublime, dans des paysages…
13 septembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Explorez
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
© Ludivoca De Santis
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
Collections d’images venues de rêves lucides, Onironautica de Ludovica De Santis interroge, au travers de mises en scène intrigantes...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
© Pascal Sgro
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
Entre nostalgie et humour, le photographe belge Pascal Sgro saisit, dans sa série en cours Le Jardin du Lunch, la bienveillante laideur...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Le Prix étudiant de la Photographie Industrielle révèle les noms de ses six lauréates
© Adèle Delbet
Le Prix étudiant de la Photographie Industrielle révèle les noms de ses six lauréates
Le jury du Prix étudiant de la Photographie Industrielle 2024 a désigné ses lauréates. Au nombre de six, les gagnantes portent un regard...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de cœur #501 : Cal Douglas et Sveta Kaverina
© Sveta Kaverina
Les coups de cœur #501 : Cal Douglas et Sveta Kaverina
Cal Douglas et Sveta Kaverina, nos coups de cœur de la semaine, ont commencé leurs projets grâce à des livres anciens. En les parcourant...
15 juillet 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
© Ludivoca De Santis
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
Collections d’images venues de rêves lucides, Onironautica de Ludovica De Santis interroge, au travers de mises en scène intrigantes...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
© Pascal Sgro
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
Entre nostalgie et humour, le photographe belge Pascal Sgro saisit, dans sa série en cours Le Jardin du Lunch, la bienveillante laideur...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les Cowboys Créoles dans l'objectif de Chloé Kerleroux
© Chloé Kerleroux
Les Cowboys Créoles dans l’objectif de Chloé Kerleroux
Avec la série Cowboys Créoles, Chloé Kerleroux rend hommage à la figure du vacher noir, personnage emblématique de l’histoire...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina