Julie Arnoux : panser l’environnement et l’être en haïkus

03 janvier 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Julie Arnoux : panser l'environnement et l’être en haïkus

La forêt brûle, le brouillard enfumé prolifère, l’écosystème peu à peu disparaît. Un scénario catastrophe qui a pris le dessus sur notre réalité, et ceci Julie Arnoux en a bien conscience. Née dans la région bordelaise, où elle habite depuis 1974, elle a vécu les terribles incendies qui ont dévasté le bassin d’Arcachon l’été dernier. De ce cauchemar éveillé a vu le jour Camsuza, ode à la reconnexion avec la nature. « Il est très difficile de vouloir mettre des mots sur des émotions profondes, qui viennent des tréfonds et qui ne passent pas toujours par l’entendement. Mais je souhaiterais que chacun prenne le temps d’observer, de sentir, de réaliser à quel point la nature, la végétation, nos arbres sont des choses importantes pour notre équilibre mental et physique », avoue-t-elle. S’étant retirée dans les Pyrénées pour créer, Julie Arnoux a débuté une guérison double : celle de l’environnement et de son être. En connexion avec les montagnes, elle a alors réalisé des images qu’elle a ensuite passées en négatif, puis colorisées. S’ensuivent des créations aux horizons uniques où chaque teinte aurait une émotion associée. Un bleu paresse, un orange chaleur, un mauve mélancolie… Le vivant se reconstruit, se réinvente sous nos mines enchantées. « Passer en négatif agit comme un révélateur, changer les couleurs, mais garder le sujet principal, ses contours et son épaisseur. La vision est différente, on prend le temps de regarder, de fixer, de se projeter. Chacun avec son histoire interprétera ces paysages. Même si ces clichés ont été pris en vallée d’Aspe on pourrait les imaginer venus du Japon ou des rivages corses… » Dans ses paysages, quelques nus surgissent. Ce sont ceux d’une série qui a suivi, où l’artiste a utilisé le même procédé, évoquant un lien immuable entre la beauté et la vulnérabilité de l’humain. Pareils à de petits haïkus, les œuvres de Julie Arnoux réparent les blessures du monde et nous plongent dans un univers dont on oserait profaner l’harmonie.

© Julie Arnoux

 

© Julie Arnoux© Julie Arnoux

 

© Julie Arnoux

© Julie Arnoux

 

© Julie Arnoux

 

© Julie Arnoux

 

© Julie Arnoux

 

© Julie Arnoux © Julie Arnoux© Julie Arnoux

 

© Julie Arnoux

© Julie Arnoux

Explorez
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l'œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
© Jérémy Appert / Courtesy of Circulation(s)
Dans l’œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
Jérémy Appert, dont le travail est exposé au festival Circulation(s) jusqu’au 2 juin prochain, a côtoyé pendant plusieurs années celles...
13 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
© Alice Pallot
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
Itinérances Foto Sète revient pour sa 2e édition, en réunissant des photographes de tout horizon pour raconter le monde contemporain....
09 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas