La Fisheye Gallery pose ses valises à Arles !

25 juin 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La Fisheye Gallery pose ses valises à Arles !

Du 2 juillet au 26 août 2018, la Fisheye Gallery déménage à Arles et participe aux Rencontres de la photographie. Voici un tour d’horizon des événements estivaux.

Cet été, la Fisheye Gallery pose ses valises à Arles, et organise des événements photo mémorables, dans le cadre des Rencontres. Au programme : vernissages et séances de signature, durant la semaine d’inauguration du festival.

Le 3 juillet, la Galerie présentera les travaux des trois lauréates du Prix de la Photographie Émergente du Festival Photo La Gacilly, des créations réalisées autour du thème « empreintes ». Le lendemain, le photographe Michal Siarek sera présent, pour la signature de son livre : Alexander. Stéphane Lavoué lui succédera, le 6 juillet, et dédicacera à son tour son ouvrage Le Royaume. Des séances de photographies à la chambre seront également organisées du 4 au 6 juillet, l’occasion d’immortaliser votre passage au festival avec classe. Enfin, le vernissage du tout premier solo show de Delphine Diallo aura lieu le samedi 7 juillet.

Fisheye Magazine | Les premiers gagnants de FIDAL Photo sont ...

© Michal Siarek

Une programmation éclectique

Si les rendez-vous se succèdent, ils ne se ressemblent pas pour autant. À travers ces différentes collaborations, Fisheye s’attache à révéler la diversité de la photographie. Delphine Diallo, photographe franco-sénégalaise, donne à voir de sublimes représentations de la femme, dans toute sa force et sa beauté. En présentant ses collages, ses natures mortes et ses portraits, elle sublime les corps et transforme ses modèles en fières héroïnes.

En travaillant toutes trois autour du terme « empreintes », les lauréates du Prix photo La Gacilly mettent en lumière leurs différences. Joséphine Brueder pose un nouveau regard sur l’ouest des États-Unis et interroge la place de l’humain sur son environnement. Laetitia Vançon, elle, souligne les contrastes saisissants de l’archipel des Hébrides, en Écosse. Un paysage à la fois sublime et sauvage. Andréa Mantovani, enfin, s’intéresse à la Pologne et à la forêt millénaire de Bialowieza, dans un témoignage poétique et philosophique.

Grand habitué de la commande, le photographe Stéphane Lavoué cultive un désir de s’évader. Son ouvrage Le Royaume rend hommage à une contrée du Vermont. Accueilli avec gentillesse par cette communauté étrange, l’artiste découvre le quotidien de ses habitants, et écrit un conte photographique fascinant sur l’Amérique.

Féminisme, environnement ou encore philosophie, les photographes invités par la Fisheye Gallery suscitent des désirs de de voyager. Des rencontres singulières à ne pas rater.

© Delphine Diallo© Delphine Diallo

© Delphine Diallo

© Laetitia Vançon

© Laetitia Vançon

© Andrea Olga Mantovani© Joséphine Brueder

© à g.Andrea Olga Mantovani, à d. Joséphine Brueder

Fisheye Magazine | Le conte fantastique de Stéphane Lavoué

© Stéphane Lavoué

Image d’ouverture : © Delphine Diallo

Pour en savoir plus, c’est par ici.

Explorez
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
© Juliette-Andréa Élie, œuvre réalisée dans le cadre d'une résidence au musée Nicéphore Niépce
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
Cette semaine, plongée dans l’œil de Juliette-Andréa Élie. Au moyen de diverses techniques, la photographe et plasticienne compose des...
À l'instant   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de Massimiliano Corteselli : l’inextinguible feu du mont Chimère
© Massimiliano Corteselli
Dans l’œil de Massimiliano Corteselli : l’inextinguible feu du mont Chimère
Aujourd’hui, plongée dans l’œil de Massimiliano Corteselli, auteur de la série Contrapasso. Dans ce projet au long cours, dont nous...
15 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Change à la Galerie Triangle : six histoires de ravage et d'espoir
© Dana Tentea / Courtesy of Galerie Triangle
Change à la Galerie Triangle : six histoires de ravage et d’espoir
Du 1er au 14 juillet, dans le cadre des Rencontres d’Arles, la Galerie Triangle consacre une exposition à la cause environnementale, et...
28 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Une photographie contemporaine 100% nature à l’Abbaye de l’Épau
© Myrto Papadopoulos
Une photographie contemporaine 100% nature à l’Abbaye de l’Épau
Jusqu’au 3 novembre, l’Abbaye de l’Épau présente Dans les herbes hautes, une série d’expositions contemplatives qui ont lieu dans son...
27 juin 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
© Juliette-Andréa Élie, œuvre réalisée dans le cadre d'une résidence au musée Nicéphore Niépce
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
Cette semaine, plongée dans l’œil de Juliette-Andréa Élie. Au moyen de diverses techniques, la photographe et plasticienne compose des...
À l'instant   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 5 heures   •  
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger