La sélection Instagram #316

21 septembre 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #316

De la lumière à l’obscurité, des flous artistiques à la précision du minimalisme, les photographes de notre sélection Instagram #316 ont pour point commun de nous faire rêver.

@velvet.archives

« J’aime montrer aux gens à quel point ils sont beaux »,

écrit la mystérieuse @velvet.archives, en guise de description sur Instagram. Photographe de mode et directrice artistique, l’autrice expose ici ses portraits, teintés de couleurs pop, et voilés d’un filtre délicieusement rétro. Un compte illustrant avec brio le « body positivisme ».

© Velvet Archives / Instagram© Velvet Archives / Instagram

© Velvet Archives / Instagram

@hritik.jpg

Si on ne sait rien du photographe qui se cache derrière le pseudonyme @hritik.jpg, sa galerie Instagram nous emporte dans un univers enchanteur, éclairé par la lumière crépusculaire. Ciels flamboyants, immeubles cuivrés, nuages duveteux et astres lumineux se croisent sur son compte, formant un tout paisible et minimaliste.

© Hritik / Instagram© Hritik / Instagram

© Hritik / Instagram

@hellojoe1992

Installé à Berlin, Jerry Joe capture à l’argentique des scènes de vie. Du portrait au paysage en passant par la street photography, l’auteur capture, avec une délicate lumière, les sensations que procure une errance dans notre ville favorite. Une belle découverte.

© Jerry Joe / Instagram© Jerry Joe / Instagram

© Jerry Joe / Instagram

@tay_in_the_hay

C’est à Madrid que vit Taylor Petrie, alias @tay_in_the_hay. Le photographe y réalise des clichés sensuels, drôles et estivaux. D’une soirée arrosée entre amis aux siestes lors d’un après-midi ensoleillé, il capte chaque détail d’un quotidien rêvé.

© Taylor Petrie / Instagram© Taylor Petrie / Instagram

© Taylor Petrie / Instagram

@lucianamartiphoto

Pour Luciana Marti, le 8e art est une question d’échange. « Je prends des photos et elles me prennent », écrit-elle d’ailleurs sur son compte. Guidée par ses émotions, la photographe imagine des mises en scène intimistes et se dévoile, face à l’objectif avec une pudeur touchante. Une collection des plus raffinées.

© Luciana Marti / Instagram© Luciana Marti / Instagram

© Luciana Marti / Instagram

Image d’ouverture : © Velvet Archives / Instagram

Explorez
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
24 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
© Melody Melamed
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
Inspirée par une utopie où tout ne serait qu'harmonie, Melody Melamed compose Shangri-La: The Book of Skin, un ouvrage où les peaux...
23 mai 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •