La sélection Instagram #42

21 juin 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #42
Vous êtes en manque d’inspiration ? Découvrez notre sélection hebdomadaire des comptes Instagram qui nous ont tapé dans l’œil !

@w0rstwitch

On se plonge dans le compte Instagram de Jennie comme on se précipiterait sur un bon livre à l’ombre d’un arbre : il y a quelque chose de réconfortant, d’incroyablement positif et d’inspirant dans ses images. Quelque chose d’humble et de tendre.

© Jennie M. Rogers / Instagram
© Jennie M. Rogers / Instagram

@blueanto

Elles nous avaient manqué, ces plages italiennes à l’horizon azur, sur lesquelles on mange un gelato les pieds dans le sable chaud. Antonio, 40 ans, vit à Bari dans le sud de l’Italie. Ses photos, qui ont un petit quelque chose de Martin Parr, vous rendront nostalgique des étés passés, impatients de ceux à venir.

© Antonio Maria Fantetti /instagram
© Antonio Maria Fantetti /instagram

@mustafahabdulaziz

Mustafah, 30 ans, fait partie de ces artistes dont la réputation n’est déjà plus à faire. Son propos est bien souvent engagé – comme le montre sa très belle série en cours, Water. Ses images sont baignées d’une lumière assez formidable. Surtout, Mustafah est un humaniste qui rend hommage à la beauté des gens qu’il rencontre, aussi bien qu’il documente leur quotidien.

© Mustafah Abdulaziz / Instagram
© Mustafah Abdulaziz / Instagram

@stine_goetrik

Photographe et styliste, Stine a l’art de créer de belles ambiances. La photo ci-dessous en est un bel exemple. Ses images sont lumineuses, riches d’une palette de couleurs et de teintes à la fois chaudes et claires.

© Stine Goetrik / Instagram
© Stine Goetrik / Instagram

@maciekpozoga

Les portraits de Maciek sont magnifiques, caressés d’une lumière qui éclaire les visages comme une marque de bienveillance. Le photographe nous montre un peu de la profondeur des gens, ces autres que l’on observe parfois du coin de l’œil parce qu’ils sont étranges, intrigants, originaux ou juste beaux.

© Maciek Pozoga / Instagram
© Maciek Pozoga / Instagram

@mtuec

Murielle a une obsession : l’azur du ciel ou de l’océan. Si on est assez peu sensible au traitement un peu trop poussif de certaines images, il y en a quelques unes qui parviennent à nous arrêter un moment. Notamment lorsque la photographe resserre un peu plus ces cadrages et isole un détail de ces paysages à perte de vue dont elle nous abreuve un peu trop. Malgré tout, ces camaïeux de bleu sont une belle inspiration.

© Murielle, Muetc / Instagram
© Murielle, Muetc / Instagram
Explorez
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
still de Sinjar, naissance des fantômes
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
En salle à partir du 19 juin 2024, le film Sinjar, naissance des fantômes, réalisé par Alexe Liebert, avec les photographies de Michel...
19 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l'oppression
© Campbell Addy
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l’oppression
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine tentent de faire entendre les voix des marges et des personnes opprimé·es de la...
16 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
© Michael Ackerman
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
Du 27 juin au 29 septembre 2024, la galerie Anne Clergue Galerie à Arles présente Le monde flottant, de Michael Ackerman et Maciej...
15 juin 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
still de Sinjar, naissance des fantômes
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
En salle à partir du 19 juin 2024, le film Sinjar, naissance des fantômes, réalisé par Alexe Liebert, avec les photographies de Michel...
19 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
© Gioia Cheung
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
Du 1er au 6 juillet, Fisheye investit la cour de l’Archevêché, ce lieu emblématique des Rencontres, en plein centre d’Arles. Au programme...
18 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
© Margaux Roy
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
Avec Calques, Margaux Roy explore le quotidien intimiste des maîtres de la retouche. En dispersant ou en superposant les couches, elle...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger