Les coups de cœur #172

29 janvier 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #172

Delphine Maury nous immerge dans son refuge intime, tandis qu’Olga Sondyk nous livre une nouvelle vision de la capitale, loin des clichés connus. Voici nos deux coups de cœur de la semaine.

Olga Sondyk

La Beauté de l’ordinaire est apparue en observant Paris et ses environs. Olga Sondyk a choisi de documenter la capitale de l’amour à travers ses détails invisibles. Une chaise brisée ou une rue en travaux… En plus de redéfinir le « beau », elle invite à s’interroger sur la notion du temps qui passe. Ces images témoignent également de l’intérêt sociologique de la photographe qui questionne les symboles culturels français.

© Olga Sondyk

© Olga Sondyk

 Delphine Maury

Avec sa série Déborde moi, Delphine Maury nous propose une immersion au cœur d’une « intimité secrètement dévoilée ». À travers ses images, la photographe s’isole dans un refuge humide baigné d’une troublante jouissance. Face à nous, il y a « ces ondes qui mettent à nu, qui mettent à mal, cherchant à se refléter sur ce corps qui pleut ». S’agit-il d’un sommeil liquide ou d’un retour aux sources ? Selon la photographe, cette expérience s’apparente à celle de Robinson Crusoé décrite par Michel Tournier dans son livre Vendredi ou les limbes du Pacifique. « Travaillé par une angoisse intérieure, une perte du sens de la vie, Robinson se hasarde dans la faille d’un rocher puis dans une grotte destinée à recevoir une chose complexe, qui n’est autre que son propre corps, son propre territoire. »

© Delphine Maury

© Delphine Maury

© Delphine Maury

Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot