Les coups de cœur #286

27 avril 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #286

Sensibles à l’imaginaire, Emili Genêt et Claudia Fuggetti, nos coups de cœur #286 créent des mondes mystérieux, des refuges pour fuir un réel trop oppressant.

Emili Genêt

À seulement 17 ans, Emili Genêt, étudiante en arts appliqués, fait preuve d’une grande maturité. « Je fabrique des images quasi quotidiennement, la photographie est une part intégrante de mon travail depuis déjà sept ans », précise-t-elle. En couleur comme en noir et blanc, la jeune artiste construit un monde sombre et poétique, aux contrastes soutenus. « Si certaines photographies nous parlent, d’autres ne nous touchent pas. Je crois que l’image est une proposition esthétique qui forge sa propre vérité, en se jouant du vrai et du faux », explique-t-elle. Pareilles à des scènes tirées de son imaginaire, ses réalisations oscillent entre l’abstrait et le concret, le rêve et le réel. « Voyages, poissons, autoportraits confinés, nature ou encore architecture – tous les sujets ont quelque chose à raconter », déclare la photographe. Une immersion dans un monde en pleine expansion.

© Émilie Genêt© Émilie Genêt

© Émilie Genêt

© Émilie Genêt© Émilie Genêt

© Emili Genêt

Claudia Fuggetti

Née en 1993 à Tarente, ville du sud de l’Italie, Claudia Fuggetti a toujours été passionnée de photographie. « Lorsque j’ai commencé à publier mes images sur Internet, à 14 ans, j’ai reçu des messages d’encouragement du monde entier, qui m’ont convaincue que le 8e art était bel et bien mon langage artistique », se souvient-elle. Diplômée des Beaux-Arts de Milan en photographie et design, l’artiste développe une œuvre « détachée de la réalité ». « Je suis une grande fan de science-fiction et de cinéma. J’aime créer des œuvres qui suspendent le temps », confie-t-elle. Alice in Quarantine, série onirique aux tons bleutés, a été réalisée de manière spontanée. « C’est une histoire connue de tous les artistes : trouver refuge dans un monde imaginaire pour survivre. Un conte dédié à tous ceux qui ont grandi seuls dans leur chambre en rêvant », explique-t-elle. Prenant forme la nuit, l’univers de Claudia Fuggetti métamorphose notre espace quotidien. La fenêtre d’un voisin, la pleine lune, ou encore le portail d’une maison deviennent des portes vers le monde des merveilles. Une promenade fantasmagorique.

© Claudia Fuggetti© Claudia Fuggetti

© Claudia Fuggetti

© Claudia Fuggetti© Claudia Fuggetti

© Claudia Fuggetti

Image d’ouverture : © Emili Genêt

Explorez
La sélection Instagram #459 : berceuses imagées
© doongood_666 / Instagram
La sélection Instagram #459 : berceuses imagées
Un petit somme à l’ombre d’un pommier ou un rêve érotique dans un love hotel, les artistes de notre sélection Instagram de la semaine...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
© Leila Calvaruso
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi, nos coups de cœur de la semaine, documentent la vie quotidienne à l’aide de leur boîtier. La...
17 juin 2024   •  
Dans l'œil d'Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d'Ardèche
© Anne-Laure Étienne, Cindy
Dans l’œil d’Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d’Ardèche
Cette semaine, plongée dans l’œil d'Anne-Laure Étienne, qui met son regard aiguisé et ses mises en scène colorées au service des arts...
10 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Kimbra Audrey met à nu le cancer du sein
© Kimbra Audrey
Kimbra Audrey met à nu le cancer du sein
Kimbra Audrey est une artiste américaine qui vit à Paris. Dans son regard, faire le portrait d'elle-même devient une manière de redéfinir...
07 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
still de Sinjar, naissance des fantômes
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
En salle à partir du 19 juin 2024, le film Sinjar, naissance des fantômes, réalisé par Alexe Liebert, avec les photographies de Michel...
19 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
© Gioia Cheung
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
Du 1er au 6 juillet, Fisheye investit la cour de l’Archevêché, ce lieu emblématique des Rencontres, en plein centre d’Arles. Au programme...
18 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
© Margaux Roy
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
Avec Calques, Margaux Roy explore le quotidien intimiste des maîtres de la retouche. En dispersant ou en superposant les couches, elle...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger