Les coups de cœur #298

20 juillet 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #298

Mauricio Peña et Leïla Macaire, nos coups de cœur, illustrent leurs voyages. Le premier, venu du Mexique, capture les espaces urbains du Texas, tandis que la seconde part sur les traces de son père, au Maroc.

Mauricio Peña

Né à Mexico, Mauricio Peña, 20 ans, vit désormais au Texas. Il y compose des visuels minimalistes, inspirés par la symétrie du monde urbain. « J’ai découvert la photographie grâce à mon cousin, qui étudie actuellement le cinéma. Je l’ai toujours vu avec un boîtier, et c’est à travers ses prises de vue que je me suis intéressé au médium, c’était un véritable tuteur », raconte-t-il. Inspiré par les coloristes – William Eggleston, ou encore Joel Meyerowitz – et par l’architecture, l’artiste collectionne des clichés harmonieux aux tons pastel. Effaçant l’être humain de son environnement, il transforme les espaces citadins en havres de paix. « Je capture des scénarios sans personnage, je préfère me concentrer sur les structures et les objets. J’aime aussi particulièrement le design d’intérieur et les natures mortes », ajoute Mauricio Peña. Structurées, ses images révèlent le charme discret de la simplicité.

© Mauricio Peña© Mauricio Peña

© Mauricio Peña

© Mauricio Peña© Mauricio Peña

© Mauricio Peña

© Mauricio Peña

Leïla Macaire

« J’ai l’impression que c’est mon inconscient qui photographie »

, déclare Leïla Macaire. Réalisatrice de formation, l’artiste s’est véritablement tournée vers le 8e art à la sortie de ses études de cinéma. Elle réalise, depuis, des séries intimes, interrogeant son rapport à l’identité et à la diversité. La série Envolée est née au Maroc, alors que la photographe partait sur les traces de ses origines. « Je voulais me connecter avec le pays d’enfance de mon père. C’est seulement après plusieurs mois, en revoyant les images, que j’ai pris conscience de mon regard. Mon regard qui, inconsciemment, photographiait des silhouettes mystérieuses, anonymes, isolées. Des corps d’hommes, jeunes et vieux. Des corps allongés, des corps fuyants. Des âmes volantes et insaisissables, comme lui, Papa, comme le désert du Sahara qui nous glisse entre les doigts », raconte-t-elle. Un récit personnel, entre quête existentielle et réalisme magique.

© Leïla Macaire© Leïla Macaire

© Leïla Macaire

© Leïla Macaire© Leïla Macaire

© Leïla Macaire

© Leïla Macaire

Image d’ouverture : © Mauricio Peña

Explorez
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
© Julian Slagman
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
Projet au long cours, Looking at My Brother déroule un récit intime faisant éclater la chronologie. Une lettre d’amour visuelle de Julian...
09 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Rafael Medina : corps libres et désirés 
© Rafael Medina
Rafael Medina : corps libres et désirés 
En double exposition, sous les néons des soirées underground, Rafael Medina développe un corpus d'images grisantes, inspirées par les...
27 juin 2024   •  
Écrit par Anaïs Viand
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
© Nanténé Traoré, Late Night Tales, 2024 / Un ou une artiste que tu admires par-dessus tout ?
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
26 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Laia Abril expose les violences faites aux femmes
On Abortion, Obstetric violence © Laia Abril
Laia Abril expose les violences faites aux femmes
A History of Misogyny – trilogie ambitieuse signée Laia Abril – révèle un portrait complexe et glaçant des violences sociétales faites...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Œuvres de fiction : la séance de rattrapage Focus !
© Henri Kisielewski
Œuvres de fiction : la séance de rattrapage Focus !
L’été et les vacances qui l’accompagnent s’imposent bien souvent comme un moment propice pour se laisser porter par des œuvres de...
24 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Le rôle d’une vie : la Collection Lambert célèbre la galerie gb agency
© Elina Brotherus
Le rôle d’une vie : la Collection Lambert célèbre la galerie gb agency
Après la fermeture de la galerie gb agency en 2023, la Collection Lambert à Avignon entend rendre hommage à cette institution novatrice...
24 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
© Chloé Lamidey
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
Chiens, chats, ours, éléphants ou encore pigeons, apprivoisés, sauvages ou même espions, parmi les séries présentées sur les pages de...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine